Comment Par Un Titre Racoleur Un Quotidien De Référence Peut Désinformer Ses Lecteurs

 

Or donc jeudi, Le Figaro ..

Oui, je lis AUSSI Le Figaro, ce qui n’est pas sans dramatiques conséquences, et d’ailleurs la preuve, je viens de passer à deux séances d’analyse par semaine au lieu d’une.

Or donc jeudi en 29, le Figaro de
Mougeotte & Zemmour (ça calme, hein, quand on précise qui président et taffent dans ce canard) titrait :

"Royal Distancée Par Delanoë Selon Un Sondage"

Morbleu, me disais-je (oui je parle et j’ois le vieux françois et je te merdoie !) cela voudrait-il dire que Bertrand a réussi son coup en claironnant qu’il était à la fois libéral ET socialiste (alors que, plus fort encore – je trouve – Emmanuelli est à la fois socialiste ET communiste …) ?

Par cette improbable saillie, ce coming-out détonnant, serait-il parvenu – et le mot est faible – Bertrand, ami de Jospin, à déboulonner la Marie-Ségolène qui le hait, Lionel ?

Cette même Marie-Ségolène qui, depuis, n’a de cesse de nous dire qu’il n’est pas possible, mais alors vraiment pas, de marier Libéralisme ET Socialisme, quand bien même il y a seulement deux mois, elle soutenait l’inverse dans l’hebdomadaire Le Point (qui est aussi de Droite que Le Figaro ..) ?

Ça alors ?
M’exclamais-je en reprenant copieusement des nouilles ..

Je sais, tu te demandes si, par hasard, il n’y aurait pas comme un étroit rapport entre "les nouilles" et "Bertrand & Ségolène" ?
Tu te demandes bien.
Sauf que, ça n’a pas QU’UN rapport avec Bertrand & Ségolène, mais avec TOUT le Parti Socialiste ..

Ca alors ?
M’exclamais-je en m’empiffrant de nouilles, là où DSK et Fabius échouèrent, un gars du Show-Business (ouais parce que Bertrand c’est pas un homme politique, c’est un gars du Show-Business .. Non ?) est en passe de réussir ?

J’le crois pas ma mère !

Mais bon, étant d’un naturel méfiant, je ne m’arrêtais pas à ce titre, je prenais sur moi et lisais l’article dans son intégralité.
Et …

… Et je constatais qu’il y avait manifestement tromperie au niveau du titre.

Je m’explique :

Dans l’article, le Figaro nous apprend que d’après l’Institut de sondage OpinionWay, 49% des français pensent que c’est Bertrand qui sera le prochain secrétaire du PS !

Comment ça : "Pensent" ?

De plus en plus intrigué, je clique sur le document pdf pour consulter cette enquête dans ses moindres contours et là que découvris-je ?
Que la question posée par OpinionWay était la suivante :

«Qui de Bertrand Delanoë ou de Ségolène Royal a le plus de chances de prendre la tête du Parti socialiste dans les mois qui viennent ?»

Tu notes bien : "a le plus de chances" ?

Ca veut dire quoi ?

Ben ‘spèce de nouille socialiste, ça veut dire que le sondé n’a pas émis un souhait, un désir, une envie mais … un pronostic !

Alors pourquoi, dans quel but, Le Figaro titre-t-il :

"Royal Distancée Par Delanoë Selon Un Sondage" ?

Alors que rien ne le démontre, vu que le sondé ne fait qu’émettre un pronostic ?

Le titre aurait été conforme si le résultat de ce sondage étant le même, la question posée fut :

"Qui de Bertrand Delanoë ou de Ségolène Royal SOUHAITEZ-VOUS voir prendre la tête du Parti Socialiste dans les mois qui viennent ?"

Quand on sait que nombre de lecteurs s’arrêtent au(x) titre(s) sans visiter l’article, mais même, ne retiennent en définitive que le titre, moi je dis que sur ce coup, le Figaro fait acte de désinformation certes partielle, mais de désinformation tout de même.

Tu me connais, j’ai illico-presto envoyé un commentaire sur le site du Figaro pour lui causer du pays et devine quoi ?
Ben, il l’a pas publié mon commentaire.
Malhonnête intellectuellement jusqu’au bout.

En revanche quand l’Express.fr reprit mot pour mot le titre du Figaro, et que itou je me fendais d’un commentaire similaire, il fut publié.

Pour conclure, si un quotidien comme Le Figaro se met à faire des titres à la France Dimanche, faut pas s’étonner que le lecteur aille chercher son info ailleurs.
Et surtout ne pas s’en plaindre comme les patrons de presse traditionnelle et de papier (usant de titres tout aussi racoleurs et/ou mensongers que celui-ci) le font régulièrement.

En clair :
Arrêtez de nous prendre pour des cons de compétition !

Publicités

2 commentaires sur “Comment Par Un Titre Racoleur Un Quotidien De Référence Peut Désinformer Ses Lecteurs

  1. Et oui, je suis tout à fait d\’accord, c\’est bien pour cela, que soit, je suis fatiguée, et, je ne lis pas la presse, soit, j\’ai quand même envie de me tenir informée et je fais comme toi, je lis l\’article, une petite recherche,  et le titre ensuite. Il en va de même pour la télé d\’ailleurs, mais au moins, là, je n\’ai pas de problème, j\’en ai pas…quoi qu\’il en soit, il est évident que nous sommes tous et toutes manipulés par la presse et les médias en général, et qu\’il faut être de plus en plus prudent, et faire un travaille de journaliste soi même, pour savoir ce qu\’il en retourne…vraiment. C\’est comme le fait de relater certais faits divers, genre, un gamin qui a disparu, mais qu\’on a aussitôt retrouvé, ça n\’apporte aucune info, mais ça fait monter un climat d\’insécurité, qui sera de toute façon, favorable, aux politiciens…et oui, c\’est moche, mais malheureusement, nous n\’y pouvons pas grand chose…Je te souhaite une bonne fin de week-end, à plus!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s