Turlutte Ouvrière

Or donc, Arlette Laguiller

.. Qui, doit-on une nouvelle fois le rappeler, n’est absolument pas la première Secrétaire de Lutte Ouvrière, encore moins sa présidente, mais seulement sa porte-parole.
D’où cette question toute aussi récurrente que flippante :
Mais bordel de merde, qu’y a-t-il AU DESSUS d’Arlette qu’on ne voit et ne verra jamais ?
Quel est le gourou de cette secte, le chef de ce mouvement qui voudrait nous faire croire qu’il s’inspire des idées de Léon Trotsky ?

Or donc, ce dimanche treize heures sur Canal+ dans "Dimanche+" – je cite – l’émission de référence de la politique française (ça fait peur hein ? Moi, je vous le dis et redis : on nivelle grave par le bas, et dans le mur on y va tout droit …) Arlette Laguiller répondait aux questions ironico-cyniques de Laurence Ferrari.

Quand soudain, la présumée nouvelle compagne du chef de l’Etat (pardonnez-moi mais je pouffe …) demanda à Arlette Laguiller, si, comme beaucoup, elle était choquée par la visite du Colonel Kadhafi en France.

Prise visiblement à revers, cette pôvre Arlette tordit du nez, gargouilla des "euh" et des pfff" avant de répondre que, des dictateurs, ça va hein, on en avait reçus bien d’autres, si vous voyez ce que je veux dire, madame Ferrari, alors euh, pfff, on va pas en faire un plat !

Mais bien sûr Arlette, t’as raison !
Surtout ne nous émouvons point de la venue du sinistre
colonel Kadhafi.
Pour quoi faire ?
Hein ?
En plus ton argument, tient tout à fait la route : comme on en a reçu d’autres avant, pourquoi pas lui aujourd’hui ?
Ben tiens !
Et pourquoi pas une journée portes ouvertes à tous les dictateurs de la planète pendant qu’t’y es !
Mais puisque tu l’prends sur ce ton, Arlette, je vais te dire :
Ne nous émouvons plus de rien, ne nous émouvons plus DU TOUT !
Laissons faire, et pis c’est tout.

Putain Arlette, faut qu’t’arrêtes ..
Faut qu’tu rentres chez toi, maintenant.
Ce que tu aurais dû faire en mai 2002, lorsque tu n’as pas appelé
(et tu fus la seule avec … Bruno Megret !) tes électeurs à faire barrage à Le Pen au second tour de la Présidentielle.
Tu les cumules Arlette, et ça commence à faire beaucoup.
Beaucoup trop..

Alors enfin, ce soir, je te le dis, avec autant de bravitude que de sérénité, sans tabou et sans a priori :

Arlette, t’es qu’une pipe !

D’où le titre de ce billet.

    http://stat.radioblogclub.com/radio.blog/skins/mini/player.swf

Publicités

A propos Philippe Sage

Empêcheur de tourner en rond.
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Turlutte Ouvrière

  1. mélina dit :

    Quand Arlette chante, c\’est du vrai amour…
    Des bizettes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s