Chichin, Désormais « Ringer » Des Voitures

Il y avait deux groupes atypiques (comme on dit) par chez nous dans les années 80.
Deux groupes inclassables.
Les Négresses Vertes et Les Rita Mitsouko.

Je me souviens de Helno, le premier chanteur des Négresses, sa gueule cassée à la Shane MacGowan.
Ca m’en avait foutu un sacré coup quand j’avais appris son décès par overdose un 22 janvier 1993.
J’aimais bien ce type, moi, Helno, avec ses yeux de gamin, bleus, sa voix éraillée, même qu’on sentait la bière à l’intérieur.
Et pis, Helno, tu le retournais, ça f’sait Noël, quoi.
Un gamin j’vous dis.
Qui vivait encore chez sa mère.
Comme
Syd Barrett.

Helno, il me vrillait tout le coeur que j’avais plus quand sur un air d’accordéon, il chantait :

"Il boit pour oublier qu’il vit/Il dort pour oublier qu’il boit/Un bien triste sort/C’est un bien triste/Un bien triste sort." ["Il"]

J’serais bien incapable de vous expliquer pourquoi j’ai pensé à Helno quand j’appris hier la mort de Fred Chichin.
A priori aucun rapport entre les deux.
C’est bizarre, hein, les associations qui te viennent, comme ça, naturellement ..

L’était pas causant Chichin.
Me faisait penser à une déculottée du PSG face à la Juventus de Turin et au Parc des Princes, en plus.
Chichin.
Enfin six/un, quoi.

J’l’avais croisé en 1989, dans les couloirs de Fun, ceux de Neuilly-sur-Seine, au 222 j’crois, pas loin du métro Sablon.
L’était ailleurs,
Chichin.
Mais si tu lui parlais matos, guitares, studio d’enregistrement, alors là, tu pouvais plus l’arrêter.
Je me souviens que j’avais trouvé
Catherine Ringer belle, extraordinairement belle.
Un caractère de chien, c’est clair, mais une femme qui dégage un truc puissant.
Forcément, à côté, Fred Chichin, il ne pouvait apparaître qu’effacé, mais j’ai toujours pensé que ce calme planquait une tempête.
Et une copieuse.
Fallait pas l’emmerder, quoi, Chichin.

En concert, il était carrément DANS sa guitare.
Il jetait de temps à autre un regard vers Catherine quand elle poussait trop loin la voix, un regard tantôt amusé, tantôt noir.
Et il retournait DANS sa guitare.

Or donc, il y a une chanson des Rita qui m’a bien saccagé la tête.
Je l’écoutais en boucle les soirs de bruine, les soirs de rosé frappé, les soirs où comme ça, tu te dis, que peut-être, un jour, il finira bien par toquer à ta porte, l’Amour.

Cette chanson c’est : "Un Soir, Un Chien".

 

Et rien que pour ça, merci …

Publicités

A propos Philippe Sage

Empêcheur de tourner en rond.
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Chichin, Désormais « Ringer » Des Voitures

  1. Alexandre dit :

    Quand je pense que Johnny vie toujours, la je pleure… Les Rita me donnaient le sourire, même avec leurs chansons tristes, Martias bella, Le p\’tit train… un visages différents du paysage musical français c\’est fermé… mais ces yeux là, on ne les oubliera pas.

  2. Clotaire dit :

    C\’est une des plus belle si ce n\’est la plus belle, pourtant je suis un inconditionnel! Je suis triste car c\’est comme ci j\’avais perdu quelqu\’un de très proche et sa gueule va me manquer et les Rita aussi car sans lui ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s