Une Semaine De Vacances …

Une semaine.

Non-mais-tu-te-rends-compte !

UNE

SE

MAI

NE !

Mais c’est énOOOooooOOOOrme !

J’en avais rêvé, les cheminots l’ont fait !

Ah merci mon cheminot !!

Grace à toi, Nicolas Sarkozy s’est tu pendant une semaine entière.

Et pour moi, tu ne peux pas savoir, tu ne peux pas imaginer le bien que ça m’a fait.

Ce fut comme des vacances.
Une (belle) semaine de vacances !

Alors c’était aussi simple que cela ?

Pour en finir avec l’omniprésence de notre Berluskozy, il suffisait d’inoculer la grève au pays !
C’est à en souhaiter que ce soit la grève 365 jours sur 24 !

Seul regret : qu’il n’ait point fait beau lors de ces vacances du pouvoir, ma jouissance n’en aurait été que plus grande !
C’est vrai quoi, les vacances sont d’autant plus belles quand le temps est à la gaudriole.
La prochaine fois que tu te fous en grève, mon cheminot, ou toi mon fonctionnaire, mon infirmière chérie, mon prof de mathématiques modernes, préviens-moi suffisamment en amont, que j’emmène ma merveilleuse et son lutin en Camargue ou du côté de Syracuse, à Ortigia.

Oh bien sûr, maintenant que la fête est terminée, on pourrait penser que notre homme de paille en bois à talonnettes va reprendre du service, soit réinvestir de façon multiquotidienne nos flashes infos, nos écrans de télévision, nos postes de radio, mais à la réflexion, je ne crois pas, non.

Je crois au contraire que c’est le début de la fin de l’omniprésence de Nicolas Sarkozy dans les médias.

Et pourquoi ?

Eh bien parce que celui que se présentait comme le futur président du pouvoir d’achat n’a rien, absolument rien à proposer pour nous le booster, notre pouvoir d’achat de roumain.

Il a déjà tout craqué, tout dépensé, tout dilapidé avec son fameux paquet fiscal (15 milliards jetés par les fenêtres …)
Les caisses sont donc vides et la croissance est à l’image de celle (Christine Lagarde) qui doit la doper : nulle.

C’est pourquoi il retarde ses propositions, prétextant attendre un retour au calme, mais c’est que du pipeau, c’est que des foutaises, la vérité, c’est qu’il est comme la cigale ayant chanté tout l’été dernier de Malte à Wolfeboro, se trouvant bien dépourvue une fois l’hiver venu.

Et voilà pourquoi vous le verrez de moins en moins dans les médias, pour la simple et unique raison que ne pouvant tenir sa promesse, être le président du pouvoir d’achat, il n’aura d’autre choix que de faire profil bas.

Tant mieux, ça nous y fera des vacances en rab’.
On sera pas mieux payé pour autant, mais au moins, on aura la paix, et ça, c’est appréciab’.
Et pis c’est beau, non, la Camargue ou Ortigia ?

PS : Il est quand même ahurissant de constater que celles et ceux qui se plaignaient de l’omniprésence de Sarko dans les médias furent les mêmes à s’étonner, quand ce n’est pas déplorer, son silence durant la grève des cheminots.
Au delà du fait que ça n’a pas la moindre cohérence, permettez-moi de traiter ces étranges personnages de clowns, voire, de bouffons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s