« C’est Toi Qui a Dit Ca ? Ben, Descends Un Peu Le Dire ! Descends Si T’as … »

Figurez-vous que je ne sais plus, je ne sais pas, je suis perdu, je ferais bien comme l’oiseau qui vit d’amour et d’eau fraîche, un oiseau, d’un peu de chasse et de pêche …

…. Et de pêche, justement, parlons-en.

Or donc, ce matin, avant de s’envoler (tel Superman, n’est-ce pas ..)  pour les Etats-Unis, l’infatigable Nicolas Sarkozy était de passage à Guilvinec où, bien évidemment, les pêcheurs ont haussé .. le t(h)on !

Et c’est fou comme cette virée m’en a rappelé une autre !

Observe bien cette scène bretonne, camarade, mon ami(e) :

            

Ca ne te rappelle pas quelque chose ?

Ce Sarkozy, nez en l’air, s’adressant à quelqu’un que la caméra ne nous montre pas, mystérieux quelqu’un dont on n’a pas entendu les propos .. – mais ça va viendre, les journalistes "indépendants" du Net vont nous retrouver fissa le pêcheur et la nature de son insulte, insulte qui doit être gratinée pour que Sarkozy perde et son sang-froid et ses mots au point de ne plus savoir aligner ne serait-ce qu’une phrase cohérente …

Non ?

Vraiment, ça ne te rappelle rien ?

Eh ben moi si …

Ca me rappelle un certain 25 octobre 2005.
Même que c’était un mardi.

Ce soir-là, sous prétexte de visiter un commissariat (prétexte, car à cette heure tardive, le commissariat en question était complètement fermé .. ) John Sarkozy Wayne bravait les huées et les insultes (tout comme ce matin à Guilvinec) dans le quartier du Val D’Argent à Argenteuil quand soudain, une dame que l’on ne verra pas, jamais, interpella le Ministre de l’Intérieur …

          

Certes à la différence de ce matin, Sarkozy n’est pas insulté, mais questionné.

Mais tout comme à Guilvinec où l’on ne nous donne pas à entendre l’insulte, ni à voir celui qui la profère, dans cette scène du Val D’Oise on ne nous donne ni à entendre la question, ni à voir celle qui la pose.
Ce qu’on nous donne à voir dans les deux cas, c’est un Sarkozy nez en l’air, au milieu d’une armée de caméras, répondant à son "invisible" interlocuteur.

Mais si la réponse d’Argenteuil fit date ("Vous en avez assez, hein ? Vous en avez assez de cette bande de racailles ? Eh bien on va vous en débarrasser !") qu’en sera-t-il de celle de Guilvinec ?

Déjà, le tutoiement ..

.. A ce propos, comment demander aux forces de l’ordre de vouvoyer les citoyens, si le premier homme de ce pays les tutoie ?

Eh ben oui, je pose la question.
Et très sérieusement, en plus.

Or donc, le chef de l’Etat tutoie son prochain, comme les cow-boys à képi d’Aix-En-Provence me tutoyèrent une nuit d’octobre 1996 …

"C’est toi qui a dit ça ? Ben descends un peu le dire ! Descends si t’as …"

Ensuite, il se reprend, parce qu’après "si t’as" venait "des couilles", c’est clair ..
Mais, au moment où les couilles allaient surgir, Nicolas – tu permets que je t’appelle par ton prénom, vu qu’on se tutoie ? – s’est (sans doute) souvenu subrepticement qu’il était, non pas Gérard Depardieu dans "La Lune Dans Le Caniveau" ou Bernard "Chetman" Giraudeau dans "Rue Barbare", mais le Président de nous autres, ce qui implique(rait) une certaine tenue, on va dire.

Mais est-ce se tenir comme un chef d’Etat quand on balance une phrase (?) pareille :


"C’est toi qui a dit ça ? Ben descends un peu le dire ! Descends si t’as .."

Pardonnez-moi, mais j’ai envie de dire (on salue Yves Calvi, Guillaume Durand & Cie qui m’ont aidé à écrire ce billet ..) NON !
Non, un chef d’Etat ne parle pas comme ça.
En revanche, dans un bal du samedi soir, l’alcool aidant, oui, j’ai déjà entendu ce genre de propos.
Même que ça se termine souvent en bagarre générale.

Au risque de paraître vieux jeu, mais j’assume et je t’emmeeeerde, ça me choque moi, qu’un Président de la République s’exprime ainsi.

Mais que voulez-vous, on mettra ça sur le compte de la fameuse "décomplexitude" de la Droite !
Dont on commence à mieux cerner les contours au bout de six mois de total sarkozysme …

En fait, c’est quoi, la Droite décomplexée ?

La Droite décomplexée, c’est afficher son blé, sa Rolex, mouiller vers Malte à bord d’un Yacht, et faire l’étonné quand on vous demande qui "paye" cette splendide résidence de Wolfeboro ("On n’a pas le droit d’avoir des amis ?" – Si. Mais ce n’était pas la question, Nicolas ..)

La Droite décomplexée, c’est celle qui nous dit que la repentance est une forme de haine de soi, que la France n’a pas à rougir de son histoire, que notre pays n’a jamais été complice de quel que génocide que ce soit, la Droite décomplexée c’est tenir un discours raciste à Dakar.

La Droite décomplexée, c’est aussi, donc, celle qui vous tutoie, qui vous cause comme dans un bal du samedi soir, celle qui vous dit : tu me cherches, eh ben descends si t’as des couilles, la Droite décomplexée c’est celle qui traite Anne-Marie Comparini de "salope".

Alors, elle est pas belle la vie avec cette Droite bien décomplexée ?

Mais y’a quand même matière à se marrer.
Si, je vous assure.

La preuve par l’image "compilée".

        

Ah si c’est drôle, ce Sarkozy tentant de se contenir et bafouillant tout ce qu’il sait !
["permets-moi de te, te permets, dire, te te te .."]
Observez bien la tête de notre président en cet instant et écoutez attentivement le timbre de sa voix.

Ca ne vous rappelle pas quelqu’un ?

Mais si, bon sang, mais c’est bien sûr, c’est lui, c’est …

JEAN LEFEBVRE !

Ah si, repassez donc la bande, c’est (dé)flagrant !

Il y a du Jean Lefebvre dans ce Sarkozy de Guilvinec.
C’est le retour de la 7ème Compagnie.
Avec des dialogues truculents :

"Et pourquoi je suis pas là ? (…) Je viens ça pour ça !"

Dit-il notre Jean Lefebvre de Guilvinec à ce pêcheur breton, pauvre pêcheur (priez pour nous ..) assurant que c’est toute la France qui est en train de crever pendant qu’il s’augmente, lui, notre acteur de la vie politique, de 140% (en fait, c’est 172%).

Des dialogues surréalistes dans une langue difficilement identifiable :

"Y’a cinq ans y z’avaient qu’à venir avant tous ceux qui font les malins ! Z’avaient qu’à venir avant ! EH ! OH !"

Des dialogues croustillants pleins de maladie d’Alzheimer :

"Je suis là depuis six mois …"

Six mois …
C’est drôle, non ?
J’avais pas cette impression, moi.
C’est bien en 1993 que t’as hérité de ton premier poste ministériel, mon Nicolas ?
Oui ?
Ben alors ça fait 14 ans que t’es là, et non six mois.

Mais bon, on se souvient que 140% d’augmentation pour notre chef de l’Etat, c’est en réalité une baisse de 15 à 20% de ses émoluments.
Donc, y’a pas à s’étonner que 14 ans soient équivalents à six mois …

Des dialogues, enfin, où Nicolas Jean Lefebvre Sarkozy se fout de nous :

"Si vous me parlez comme ça, je vous parle pas ! Je ne parle qu’aux gens corrects !"

Oui, là il se fout du monde car le reportage commence avec un homme l’insultant, ce qui, avouons-le, n’est pas très correct, et pourtant, il s’arrête, Nicolas, et tente, accepte de "dialoguer" avec … l’incorrect.

Il se fout de nous car cette dame, ne l’insulte point, juste elle … le tutoie !
["Laisse-moi parler !"]

Est-ce donc cela qu’il ne trouverait pas correct, notre Président, qu’on le tutoie, lui qui a le tutoiement si facile ?

Et là, on ne rit plus.
Plus envie.
Tant cette virée à Guilvinec, en réalité, donne une triste image de la fonction présidentielle, et avec elle, une piteuse image de notre pays.
Enfin, je crois.

Non ?

Ajout DU 13 NOVEMBRE
Voilà donc l’insulte qui provoqua le courroux du Sarkozy au Guilvinec …

 

AJOUT DU 8 NOVEMBRE
Et pour que la fête soit complète, il faut aller chez Guy Birenbaum lire : Sarkozy, Le Beau Temps, La Pluie Et Les Cons

Publicités

A propos Philippe Sage

Empêcheur de tourner en rond.
Cet article a été publié dans Sarkozysme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour « C’est Toi Qui a Dit Ca ? Ben, Descends Un Peu Le Dire ! Descends Si T’as … »

  1. Clotaire dit :

    Quand j\’a vu la vidéo, face à Sarko, je me suis dit "il n\’est pas fais mon poisson" je me disais aussi je connais cette t^te là!
    Mais c\’est bien sur " Jean Lefebvre " et la suite m\’a convaincu puisque toi aussi tu as eu la même image!
    Signé: l\’oeil vitreux de la sardinne

  2. . Greg dit :

    Information… objective ? (…)
    c\’est dur d\’entendre ça sans réagir.
    Comme tu le sais certainement, pour Moi, c\’est radio toute la journée dans le tracteur et sur toutes les stations que j\’écoute (sud, rmc, bfm, europe, infos…) c\’est le même topo : des pêcheurs insultants, (les salauds) et El presidente agressif et plus fort que tout le monde surtout quand une horde de CRS lui fait la courte-échelle.
             Remarque : 60% des français interrogés revoterai Naboléon………
     
    Ca me déprime et moi non plus je ne comprend plus rien, je suis perdu.
    D\’autant plus que le président distribue des tartes et après lache du lest avec des miettes de (thon) solutions qui semble satisfaire les marins-pêcheurs…..
     
    Ah ce koko qui lève la tête et qui s\’énerve tel un super héros. C\’est navrant mais ça marche.
     
    Sur RMC (pro Sarko sauf peut-être JJ Bourdin que je n\’écoute plus puisqu\’à la même heure c\’est Nagui et Manu sur E2) L\’invité des GG (Les petites gueules) était aujourd\’hui à 13h00 Olivier Besancenot.
    Ce garçon est un utopyque sans doute mais j\’adhère totalement à ces idées humanistes.
    Le monde qu\’il décrit représente celui que je voudrais. Mais… le communisme a mauvaise réputation dans dans une Europe de plus en plus libérale et dans une France de plus en plus à droite.
    J\’ai peur de l\’avenir.
    J\’ai peur de Sarko.
    Je continue à croire pourtant à ce monde où le profit ne sera plus la seule motivation de notre drôle de monde.
    Salutations mon cher Philippe et continue ta véhémente opposition. (Grégory)
    (je suis un peu lourdingue parfois dans mes com mais suis toujours fan de tes opinions)
     
     
     

  3. Philippe dit :

    Des "pêcheurs insultants", c\’est ce que tu as entendu ?Eh ben voilà.Pour moi, l\’insulte, elle n\’est pas là.Alors comme ça, dans ce pays, on trouve normal que le chef de l\’Etat parle comme un charretier ?Pour rester poli…Eh ben c\’est triste ..Alors comme ça, on trouve normal que le chef de l\’Etat tutoie le pêcheur ?Eh ben ça me la coupe.Net.Olivier Besancenot ?Pffff ..Ca me fatigue.Rien que son nom me fatigue.Il est "out" le facteur.Et d\’ailleurs que propose-t-il ?De concret …Et donc, oui, j\’ai cru voir Pitivier.Et je l\’ai re-maté cette vidéo, et que les imitateurs de Sarko prennent ce pli, oui, Sarko a quelque chose des personnages cinématographiques de Jean Lefebvre.Le mouvement d\’épaule (à la mafioso) et le ructus (dédaigneux) en plus.En plus, chez Sarko, bien sûr.C\’est cela qui fait son "originalité".Son cîté "dling-dling".Affranchi, quoi (cf : Martin Scorsese) …

  4. Jean-René dit :

    Tu irais vouvoyer quelqu\’un qui te traite d\’enculé toi ? donneur de leçons ton article est ridicule et n\’a ni queue ni tête.

  5. Philippe dit :

    Oui, un type qui me traite d\’enculé, je le vouvoie.D\’abord parce que c\’est drôle.Et ensuite, parce que .. Oh si, ce serait drôle, non ?Sauf que moi, j\’suis pas chef de l\’Etat, surtout.Et toi non plus ..Puis-je dire que tu dois avoir une queue, tu me sembles du genre masculin, mais de tête, non, tu n\’as pas.Sinon, tu prendrais tout ceci avec humour et pis c\’est tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s