« Descendez à St-Flour, Vous Verrez S’Il Fait Pas Plus Froid Qu’à Aurillac ! »


Vous savez quoi, les z’amis ?

Ce jour, à treize heures (accrochez-vous, c’est énooOOOoorme ..) j’ai regardé le (présumé) journal télévisé de ce type-là, en photo ci-jointe ..

Et là, je sais, fort inquiet, tu te demandes, si par le plus maléfique des hasards je ne serais pas tombé gravement malade dans la nuit de samedi à lundi.

Du tout.

Simplement hier soir, vois-tu, et pour une raison que je me refuse catégoriquement à te donner, je me suis pris une légère cuite, très légère, et du coup (c’est le cas de le dire …) me sentant légumineux ce treize heures, je me suis dit en-moi-même qu’après une bonne petite cuite, rien ne valait un Pernaut.

Je sais, elle est facile, mais laissez, ça me fait tellement plaisir.

Faut que j’avoue aussi que ça faisait bien une sacrée paille, si ce n’est plus, que je ne m’étais plus risqué à jeter ne serait-ce que la moitié d’un oeil sur le JT de Pernaut.
C’est pas que la vie d’un gardien de phare de Bretagne ou celle d’un courageux
(oui avec Pernaut, tous les commerçants, ils sont courageux … Et les grandes surfaces sont des salauds !) barbier alsacien ne m’intéresse point, mais … pas plus que ça non plus, pour être franc.

Et d’ailleurs tiens, puisque je viens d’utiliser ce terme de franc, quand on regarde le JT de Pernaut, on a cette étrange sensation de voir sur l’écran non pas la France d’aujourd’hui, celle de l’Euro, mais celle d’hier, donc du Franc.
Voire même de l’ancien Franc …

Enfin, bon, bref, n’écoutant que ma déraison, floutch, j’allumais cette salope de télévision et bien avachi dans ces mousses qui me servent de lit, je chaussais mes lunettes et zou, véritable tête brûlée, je me plongeais dans le JT de Pernaut avec l’espoir d’être informé de ce qui se passe dans le Monde et en France.

Mais dès le début du journal, je compris que mon espoir était débilement saugrenu !

Vous n’allez pas le croire, et pourtant je le jure sur la tête de Jean-François Copé, Pernaut il a ouvert son journal non pas sur le cinquième jour de grève à Air France, ni sur l’arche de Zoé, encore moins sur la reprise des combats en Somalie, mais sur …. un reportage consacré à Aurillac qui serait la ville la plus froide de France !

Là, je me demandais si je n’étais pas encore ivre de la veille, même que je me filais de grosses claques, je m’aspergeais le visage de Limonade Casino, mais non, ça n’avait rien à voir avec moi, j’étais bien dans mon état normal, c’est juste le JT de Pernaut qui ne l’était pas.

Et alors comment vous dire ?
Je veux dire le reportage.
C’était surréaliste.
On y voyait un cafetier passablement énervé qui au journaliste de TF1 disait :

"Descendez donc à St-Flour, vous verrez s’il fait pas plus froid qu’à Aurillac !"

Et ensuite, une voix off nous apprenait que les commerçants (courageux, bien sûr ..) d’Aurillac se battaient comme de beaux diables contre cette image de leur ville qualifiée de plus froide de France.

J’avoue que j’ai hésité à ne pas rallumer la chaudière, en clair, à ne pas remettre ça, soit me servir un bon petit verre de rosé.

Mais pas le temps, Pernaut enchaînait déjà avec un second reportage consacré aux … chauffagistes ; des chauffagistes débordés nous disait Pernaut, car le froid étant déjà là "tout le monde veut faire réparer sa chaudière en même temps".

C’est là, que très précisément je me suis subrepticement demandé s’il ne se foutait pas un peu de ma gueule, le Pernaut …

Quoi qu’il en soit, je ne saurais vous dire par quel miracle de la transition, notre Pernaut en est arrivé au cinquième jour de grève à Air France, en revanche ce que je sais c’est qu’il a une bien curieuse manière de traiter le sujet, ce monsieur.

Logiquement, quand on traite de la grève, on en rappelle les revendications, ça peut toujours servir, notamment à comprendre le pourquoi du comment, et bien évidemment on s’intéresse aussi aux conséquences qu’elle peut avoir sur la clientèle, je veux dire les voyageurs.

Mais là, non.

Chez Pernaut, on évoque une "indescriptible pagaille" et ne montre ensuite QUE les voyageurs fortement remontés.
Telle cette dame qui peste contre le gréviste car c’est à cause de lui, qu’elle n’a pas pu se rendre à Osaka pour assister au mariage auquel elle était conviée, non mais vous vous rendez compte !
Tels tous les autres se plaignant du fait qu’ils n’étaient pas du tout informés par le personnel d’Air France si "leur" avion décollait ou non.
Un personnel que l’on ne nous montrera pas, et pourtant, il serait logique de savoir pour quelles raisons, ils sont dans l’incapacité d’informer les gens
(courageux aussi, cela va sans dire, sans doute toutes et tous des fils et filles d’honnêtes et … courageux commerçants …).

Bref, le message est clair, les voyageurs sont des braves gens, et les grévistes sont des cons de fumiers.

A peine le temps de me remettre de cette énorme révélation que notre Pernaut réapparait à l’écran, parlant à nouveau de pagaille et de … "catastrophe" pour des milliers de gens.

Oui, rater un mariage à Osaka, c’est une ca-tas-tro-phe !

Si c’est ça, une catastrophe, je m’interroge alors sur ce que peut bien être un tremblement de terre en Iran dans l’esprit (s’il en a un) de Jean-Pierre Pernaut.

Je vous parlerais bien du reportage suivant traitant de l’Arche de Zoé, mais je ne crois pas que ce soit bien nécessaire, mais tout de même, pour info, il fut suivi d’un autre reportage qui insinuait bien trop clairement, qu’il était facile de créer son ONG, et que donc, c’était la porte ouverte à toutes les fenêtres, par exemple à des gens sans scrupules, des profiteurs quoi.
Je me suis dit qu’après grévistes = sales cons de fumiers, ça commençait à faire beaucoup … Non ?

Ensuite, je ne sais plus, mais j’crois bien qu’on a dû avoir droit au barbier bien courageux du Limousin et au commerçant du Pays Basque qui reprend ses études qu’il n’a jamais faites, ce qui est …

Ce qui est ?

Oh les z’amis !

Ce qui est (tous en choeur) ?

COU

RA

GEUX !

Et l’international, alors ?

Quinze secondes !

Une pauvre image de Cristina Fernandez de Kirchner vainqueur des présidentielles en Argentine et c’est tout ce que nous saurons du Monde.
C’est maigre.

Alors après avoir vu "ça", je me suis demandé ce que foutait le CSA, mais plus encore, les petits gars du SNJ

Eh les petits gars du SNJ, vous vous êtes noyés dans un tonneau de rosé ou quoi ?

Parce qu’il faudrait peut-être vous bouger, c’est quand même d’un journal télévisé dont on cause, et pas n’importe lequel, celui de la première chaîne d’Europe, or de journalisme dans ce journal, ben y’en a pas !
Ce qui est pour le moins fâcheux …

Vous en faites ce que vous voulez, mais à la place de Pernaut, on mettrait une bouteille de rosé, que ce serait pareil.
On en sortirait pas plus informé.
Quoique.
Il me semble que j’en sais plus sur mon pays et le Monde après une bouteille de rosé qu’après Pernaut.
Ce qui n’est plus fâcheux, mais grave.

Publicités

7 commentaires sur “« Descendez à St-Flour, Vous Verrez S’Il Fait Pas Plus Froid Qu’à Aurillac ! »

  1. Habituée par force au JT je JP (cause les Feux de l\’amour ensuite, peux pas rater le début, tu comprends après…; bref), j\’ai aussi remarqué l\’esprit réunion Tupperware de ce petit conciliabule de 13h.
    Mais je pense qu\’il ne faut surtout pas plomber la demi-journée de la ménagère de moins de 50 et de plus de 51 ans en lui racontant les vilainies de la vie qui l\’entoure. Pas à 13h, surtout pas avant les Feux.
    Ca donnerait envie d\’éteindre la télé, enfin TF1, tu comprends.
    Des bizettes

  2. Et après on s\’étonne de l\’état déplorable dans lequel on trouve la fameuse ménagère de plus de 51 ans …Waouh, tu mates les "fire of the love", toi ?Nan, j\’te crois pas …T\’as pas essayé "Le Renard" ou "Derrick" ?Trop fou, hein ?En tous les cas, le JT de Pernaut, j\’y reviens le mater l\’an prochain, à la même heure, juste pour me dessaoûler ..C\’est trop top !Mais ça s\’arrête là …

  3. Moquez-vous les filles, moquez-vous, en attendant, moi, je m\’endors au premier fondu artistique, alors que vous succombez à la première note du générique de Derrick.
    Ah ces teutons, décidément, ils ne sont plus les maîtres du suspens qu\’ils ont été.
    Des bizettes

  4. Au fait, ma compagne fait pareil : Elle se sert de los fuegos del amor comme anesthésiant !
    Ce qu\’ elle connait le mieux de cette serie c\’est le générique (Début/Fin)…
    Trop drôle.

  5. Et big Up & maximum respect pour Sham !La voilà la solution : plus de télé.En fait, je m\’en sers pour regarder des DVD.Sinon, c\’est juste pour m\’informer.J\’ai fait l\’expérience de passer tout cet été (ou presque) sans télé.C\’est très intéressant.D\’abord, je me sentais moins stressé, mais surtout quand tu la rallumes, après tout ce temps sans l\’avoir matée, tu te sens agressé.D\’abord par les écrans pub.Et d\’ailleurs, tu réalises que la télé, en fait, c\’est juste un commercial qui voudrait te vendre quelque chose, tout le temps.C\’est rien d\’autre que ça, la télé.Et l\’autre truc qui agresse, ce sont les applaudissements.A la télé, dans les émissions dites de divertissement, on applaudit tout et n\’importe quoi.Mais surtout n\’importe quoi.En fait, ça rend débile, je crois bien …Et ça endort le peuple surtout ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s