Comme On S’est Fait Gravement Mini-Traiter (De Quiches) !

C’est donc, à ce qu’il paraît, d’après certains observateurs en tous les cas, la (seule ?) grande victoire de Nicolas Sarkozy depuis son arrivée à l’Elysée.
Avoir réussi le tour de force et en un temps record à refourguer aux 27 son histoire abracadabrantesque de mini-traité européen "
simplifié".

Ah comme je les aime ces guillemets entourant ce terme de simplifié, d’autant plus que ce n’est point moi qui les mets, c’est ainsi que c’est écrit dans la presse.
Pas toute la presse, c’est vrai, mais le cas est assez fréquent pour être signalé et retenu.

Eh bien moi je dis que si ce terme de simplifié est cerné par des guillemets, c’est qu’il y a anguille sous Frison-Roche.

Apparemment personne ne semble en faire une montagne, trop occupé sans doute à se demander si la création d’une éco-pastille va protéger le pays (en faillite) d’un putain de réchauffement climatique de derrière les fagots, mais il n’empêche que de ma fenêtre (j’habite au quatrième, j’ai de quoi faire, croyez-moi … quoique … tu vois quoi avec des velux ?) je trouve ça suspect moi, de mettre des guillemets autour de ce simplifié.
Ca voudrait-y pas dire
qu’il ne le serait pas autant que cela, simplifié, que ça ne m’étonnerait guère.

Mais bon, personne ne semble plus s’émouvoir non plus, hormis quelques associations (La Cimade, RESF …) et quelques parents d’élèves, de ces rafles (oh oui, je crois que c’est le terme adéquat) quotidiennes dans nos écoles françaises.

Est-ce qu’on s’habituerait pas comme l’écrit ce jour, Sébastien Fontenelle, à l’ignominie, au venin ?

Or tout de même, quand on apprend qu’un nourrisson de … trois semaines a passé – arrêté avec ses parents moldaves sans-papiers – une nuit en garde-à-vue et qu’il est détenu depuis le 18 octobre au centre de rétention administrative de Rennes, merde quoi, y’a urgence à bouger son cul !!!
A investir massivement la rue !
A dire stop.

Alors c’est vrai, Fontenelle a raison, nous sommes là, à barbouiller nos blogs ("On reste sans vraiment réagir, à faire, comme ici, des billets à la con sur des blogs à la con.") mais pour quel résultat au fond ?
Ca change quoi ?
[eh ben tu vois, Sébastien, j’en parlerai demain à la radio, en colère je vais me mettre, ça ne changera rien non plus, je le sais, mais je me haïrerais de ne pas le faire ..]

Et pourtant ça se passe encore et partout et tous les jours en France, notre police entrant dans des écoles, prenant un ou deux enfants, comme récemment dans celle de Ferdinand Buisson à Montauban, enfants que l’on sépare de leurs parents, que l’on place dans des familles d’accueil, en attendant de savoir si c’est en Albanie ou en Serbie qu’il faut les expulser "ces gens-là" (merci mon amour de m’avoir alerté sur ce fait lamentable dont personne – ou presque – ne relate, en tout cas pas le média … Ok je me tais …)

Eh oui, en France, en 2007, c’est à peine croyable, mais si, si si si, on sépare les enfants de leurs parents.

Mais bon, visiblement ça n’intéresse personne, ou pas grand monde, je vais même vous dire, ça fait même pas une dizaine de lignes dans la presse locale.
Il faut aller sur
le site de RESF pour avoir des nouvelles …

Et donc, que disais-je ?

Oui, trop occupé sans doute par le Grenelle de l’Environnement, le divorce du Président et quelques révélations sans intérêts sur Rachida Dati, on vient de se faire "mini-traiter" copieux, les amis !

En bon français, on vient de se faire mettre mais grave.

J’dis ça, j’dis rien, notez-le bien, sauf qu’il me semble qu’un 29 mai 2005, à près de 55%, l’électorat avait dit non, non et non à un certain traité établissant une constitution pour l’Europe.
Ah oui mais non, me dit le "noniste" car le mini-traité "simplifié" c’est pas la même chose, eh oh !

Ah bon ?

Alors nous n’allons pas entrer dans les détails, ce serait long et fastidieux, d’autant plus qu’ICI ou LA, on s’y est déjà attelé avec une belle énergie, mais pour vous la faire courte, ce diable de Nicolas, que nous a-t-il dit ?

Eh bien il nous a dit :

"Vous n’avez pas aimé la grosse pizza quatre fromages du père Valéry ? Eh bien vous savez quoi ? Vous allez adorer mes mini-quiches au saumon fumé !"

Voilà.

Avant on nous prenait pour des veaux, aujourd’hui, on nous prend pour des quiches.
Pas sûr que ce soit un progrès.
En tous les cas, pas un progrès social.

Et bonsoir chez vous !

Publicités

A propos Philippe Sage

Empêcheur de tourner en rond.
Cet article a été publié dans Sarkozysme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Comme On S’est Fait Gravement Mini-Traiter (De Quiches) !

  1. . Greg dit :

    Ca me fout la nausée, j\’te jure.
    C\’est quoi ce monde, bordel ? Quand va-t-on s\’opposer à cette politique dégueulasse ? Où est l\’opposition d\’ailleurs ? Où sont les journalistes ?
    A qui cela plait-il ? A qui ça profite ?
    Et pendant ce temps les patrons voyous font leurs petites affaires sans être inquiètés.
    Faut que ça bouge, put***, faut que ça bouge…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s