Thierry Breton, Tête De Con !


Imaginons que, pour une raison qui ne vous regarde pas, je sois amené à nier mon emploi du temps d’hier soir.

Comment vais-je m’y prendre alors qu’il y a pléthore de témoins (ivres morts certes, mais ça compte quand même comme témoins …) des photos, des vidéos, bref tout ce qu’il faut pour démontrer que oui, j’ai maté le match et ensuite, copieusement fêté la victoire du XV de France, de nos bleus véritables bêtes noires des All Blacks ? [Clique ICI pour voir le Haka – EnOOoooOOOrme !]

Eh bien, je vais adopter la méthode de "Thierry Breton, tête de con", méthode qui vient de faire ses preuves dans l’abracadabrantesque histoire de l’Etat qui n’aurait pas été du tout au courant que les dirigeants et les actionnaires d’EADS avaient l’intention de vendre leurs actions, pas plus que le même Etat ne fut au courant que celles-ci furent rachetées par la CDC, la CDC qui n’est pas un groupe de hard-rock, mais la Caisse des Dépôts et Consignation, la CDC qui n’est ni plus ni moins que le bras séculier de .. L’Etat !
La CDC dont le président est, non pas ivre-mort, mais complètement mort en décembre 2006 – et là, c’est décès à la CDC, donc.
Soit un mois avant que Largardère eut informé Thierry Breton de son intention de vendre ses actions EADS, même que Thierry Breton n’y aurait pas cru, sans doute s’est-il dit que c’était un poisson d’avril en novembre tant Lagardère est connu pour être un gros farceur imprévisible (demandez donc à Genestar si c’est pas vrai !).

Je sais, c’est énorme, mais comme disait Chirac, modèle inavoué de tous ces hommes précités :

"Plus grosse est la ficelle, plus la machine fonctionne !"

Et le pire, c’est que ce n’est pas faux.
Mais ça, c’est parce que nous sommes en France.
Ailleurs, ça n’est pas possible de duper les gens avec des mensonges gros comme eux.

Quoique.

George Bush a bien fait croire à ses concitoyens que Saddam Hussein avait des armes de destruction massive planquées dans son jardinet.
Nous sommes tous des américains, en fait …

Et donc, sans me démonter, je vais tout nier en bloc, selon la bonne petite méthode "Thierry Breton, tête de con" (tête de con, car visiblement ce type nous prend ouvertement pour des cons ..)

– Votre télé était allumée, c’est bien là la preuve que vous avez regardé le match ?
Certes votre honneur, ma télé était allumée comme vous dites, mais je ne la regardais pas. Je ne pouvais d’ailleurs pas la regarder vu que j’étais à la cuisine en train de me préparer un couscous de derrière les fagots.
– Mais pourquoi ne pas l’avoir éteinte puisque vous ne la regardiez pas ?
Votre honneur, savez-vous ce que c’est que de faire un couscous ? Il faut être dessus tout le temps. Vous le lâchez ne serait-ce que dix secondes et c’est foutu. Comme on dit dans le Limousin : couscous bouillu, couscous foutu. Quitter la cuisine pour m’en aller éteindre mon téléviseur, c’était comme qui dirait signer l’arrêt de mort de mon couscous. Et ça, je m’y refuse. Le couscous pour moi, c’est sacré !
– Vraiment ? Pourtant je vois sur votre passeport que vous êtes né à Lyon. Ce n’est pas vraiment la ville du couscous !
Vous marquez un point votre honneur. Cependant, je vous ferais dire que le maire de Lyon est socialiste (pour l’instant ..).
– Quel rapport avec le couscous ?
Eh bien le mien, je veux dire celui que je me mitonnais hier soir, était royal. Or Monsieur Collomb, maire de Lyon, fut, lors de la Présidentielle, un ardent supporteur de Ségolène.
– Royal ?
Voilà. Comme mon couscous.
– Vous êtes socialiste ?
Non … Enfin, si … Enfin, disons que je le suis à temps partiel.
– Je comprends mieux pourquoi les socialistes pédalent dans la choucroute
D’où l’intérêt de faire un couscous votre honneur, ne serait-ce que pour faire diversion !
– Admettons. Mais ensuite, on vous a vu fêter la victoire du XV de France dans les rues de Toulouse !
Faux votre honneur ! Je ne fêtais pas la victoire du XV de France !
– Alors pourquoi hurliez-vous : "on est en demi, on est en demi, on est, on est, on est en demi !"
S’il y a un point que je ne consteste pas votre honneur, c’est bien le fait que je hurlais.
– Et pourquoi hurliez-vous : "on est en demi !" ?
Je ne hurlais pas : "on est en demi !". Je hurlais que je VOULAIS un demi ! C’est pas pareil ! Et il y avait un tel vacarme autour de moi, que hurler était le seul moyen de me faire entendre de Louis, le barman.
– Admettons. Mais comment expliquez-vous que vous connaissiez le score du match ? Des témoins affirment qu’à plusieurs reprises vous auriez déclaré – je les cite – "Putain, tu te rends compte, on a battu les Blacks 20 à 18 !"
Oh c’est très simple votre honneur, j’ai pris connaissance du score en lisant la presse.
– Sauf qu’à 3h36, la presse n’était pas encore dans les kiosques.
Et pourquoi ?
– Eh bien parce qu’à cette heure-ci, les kiosques sont fermés, mon ami.
Mais pas à Toulouse votre honneur ! Car Toulouse c’est LA capitale du rugby ! Et en tant que telle, elle se doit d’ouvrir ses kiosques le plus tôt possible afin d’informer les supporteurs du parcours des hommes de Bernard Laporte.
– Vous en êtes sur ?
Certain votre honneur ! Vous savez, les parisiens – têtes de chien – nous ont volé le bouclier de Brennus. Mais ils ne seront jamais informés aussi bien et surtout aussi tôt que Toulouse en matière de rugby. C’est notre revanche, notre victoire à nous sur les parigots – têtes de veau.
– Décidement vous avez réponse à tout, vous …
Oh ne croyez pas ça votre honneur !! Mais qu’auriez-vous préféré ? Que je vous fasse des réponses de Normand ?
– Visiblement vous en pincez plus pour des réponses de Breton ..
Si vous le dites

Et c’est ainsi que dans l’Etat (soit ivre, mais de joie cette fois, d’avoir bien couillonné le corniaud ..) je quittai le prétoire et m’en retournai chez moi me mettre un titre de la CDC dans les esgourdes ("Highway To Hell For Employees Of EADS Killed By Power Eight") et surtout éteindre ma télé afin de sauver la planète comme tout bon citoyen devenu écolo sur le tard, soit trop tard.
Mais ça, c’est une autre histoire …
Cela dit, je vous fait le pari que lorsque Breton emménagera sur la Lune échappant ainsi de peu à l’horrible carnage qui se prépare, je veux dire, la fin du Monde, il nous dira à nous tous qu’on sera complètement morts carbonisés, si c’est pas noyés ou gelés (voire panés comme les présumés poissons du Captain Igloo) qu’il n’était pas du tout au courant que la Terre allait mourir toute crabouillée et nous avec, qu’il l’a appris en lisant Le Monde.
Mais comment pourrait-il l’apprendre en lisant Le Monde, vu que c’est un journal qui paraît avec la date … du lendemain ?
Tête de con, va …

 

Publicités

4 commentaires sur “Thierry Breton, Tête De Con !

  1. Trop excellent ce billet !
     
    Me suis bien marrer… Sauf quand bien sûr Tu parles de ce qu\’essaie de nous faire avaler Breton tête de con !
    Plus c\’est gros mieux ça passe. Comment ose t-il nier l\’évidence ? Comment peut-on avoir confiance en la politique après ça ? Sans déconner ça commence à puer la merde en France ! Et pendant ce temps on nous demande à nous d\’être exemplaire, de ne pas frauder (salaud de RMIstes !), de ne pas télécharger, ne ne pas travailler au black (20 à 18 !), mais de qui se moque t-on ?
    C\’est d\’autant plus écoeurant que la Justice ne passera pas…
     

  2. C\’est vrai Raph ..Mais n\’ai-je pas écrit :"On est tous des américains, en fait."Ceci expliquant cela ;-)(Je m\’en tire encore une fois à la Breton, yessss !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s