Strangler In The Morning [*]

[*] Titre à fredonner sur l’air de "Stranger In The Night" immortalisé par Sinatra …

Or donc, le 19 septembre dernier, sur le plateau de "Télématin" (rebaptisé depuis "Pétématin") pour une soit-disante histoire de fiches, William Leymergie perdait tout sang-froid et envoyait l’un de "ses" chroniqueurs à l’hôpital après l’avoir plaqué contre un mur tout en l’étranglant gentiment.

Ca démarre fort les journées sur le service public ..

Depuis, on se lâche grave dans les couloirs de France 2, on y va de son couplet revanchard sur l’étrangleur de service, du style on vous l’avait pourtant bien dit, ce type est imbuvable, c’est un tyran, un despote (pote apparaissant être de trop, tant il est bien apprécié par ses collègues, ce Leymergie ..) qu’il n’en est pas à son premier "coup" d’essai, et patati, et patata.

Quoi qu’il en soit, depuis ce matin (lundi 1er octobre) William Leymergie n’est plus à l’antenne, puisque mis à pied pour quinze jours (ce qui ne semble pas être assez pour la CFE-CGC qui a carrément écrit une lettre de protestation à … Nicolas Sarkozy) et il est remplacé par Thierry Beccaro, dont c’est d’ailleurs le métier : remplaçant.

Et fort intéressant est l’entretien qu’accorde Beccaro au Parisien en date du lundi 1er octobre, entretien qui est en fait une promo à peine déguisée de l’actualité théâtrale de notre "ami".
Car le drame de Beccaro, c’est que depuis toujours, il est persuadé d’être un comédien.
Sauf qu’il n’y a que lui qui le sait.
En gros.

Bref, fort intéressant est l’entretien qu’il accorde au Parisien, et notamment cet extrait :

Le journaliste : Mais en treize ans, vous avez entendu parler de ces accrochages répétés entre lui (William Leymergie) et certains de ses collaborateurs ?
T. Beccaro : Non. J’ai toujours eu d’excellents rapports avec William. Et j’ai de la distance par rapport à ce métier, je suis comédien, je peins.

Ah merde .. Il peint aussi, alors ..

Notez qu’il a donc de la distance par rapport à ce métier d’animateur.
Comme s’il le faisait par défaut, par dépit, ou parce qu’il faut bien bouffer, quoi – ses patrons apprécieront …
Et par conséquent, ce qu’il s’y passe dans ce métier qui n’est pas le sien, mais qu’il exerce pourtant tous les jours, ne le concerne pas.
Je suis là, mais je n’y suis pas, semble-t-il nous dire.
Je suis comédien, alors faites pas chier ..

Vous remarquerez que le journaliste parle bien de "ces accrochages répétés".
Ce qui signifie qu’il lui apparaît impossible que Beccaro n’en ait jamais entendus parler.
D’autant plus dans une entreprise dont le métier est de … communiquer.
Pourtant la réponse est nette, c’est non.
Beccaro n’a jamais eu vent de quelques accrochages que ce soit.

Eh bien vous savez quoi ?
J’ai envie de dire que ce Beccaro n’est pas l’animateur de … "Motus" pour rien ..
Son meilleur rôle, assurément.

En hommage à Leymergie, mesdames, messieurs, voici … The Stranglers ["Golden Brown"] !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s