Sarkommence ! [*]

Et donc voilà, il est rentré ce dimanche matin en France, Nicolas Sarkozy.
Quoi ?
Vous n’aviez pas remarqué qu’il était parti ?
Ben si pourtant.
Même qu’il était en vacances dans une résidence américaine gracieusement payée par des amis formidables, des amis qui, comme tous les vrais amis, n’attendent absolument RIEN en retour, bien sûr
Tout comme, je le présume, Vincent Bolloré, autre ami bien généreux ..

Oui, je sais ce que vous allez dire, qu’il soit en vacances ou pas, ça ne change pas grand chose, on entend quand même parler de lui TOUS les jours.
Et il partirait sur la Lune que ce serait pareil.
Voire pire.

Est-ce nous qui sommes Sarko-dépendants ou fait-"on" tout pour que nous le soyons, et dans ce cas, qui est ce "on" ?
"Sommes-nous de connivence ?"

Il est donc rentré Nicolas Sarkozy, non sans avoir auparavant passé un coup de fil au quotidien Le Monde (des amis, aussi ?) pour mettre les choses aux poings ..
Au point, pardon.
Mais tout de même, cela ressemble furieusement à une sacrée mise en garde :

"Je ne veux pas que vous parliez de Cécilia, a-t-il dit au Monde, sur moi vous pouvez écrire ce que vous voulez."

Raphaëlle Bacquet et Ariane Chemin (journalistes s’étant attirées les foudres de Ségolène Royal en publiant un livre joyeusement intitulé : "La Femme Fatale" ) auraient pu, je ne sais pas, se fendre d’un commentaire, voire d’un simple rappel, comme par exemple, préciser que dans ce beau pays, la presse est libre et indépendante, et que donc, elle n’a d’ordre à recevoir de personne, pas même du Président de la République.
Mais non.

Cela dit, je retiens que
Nicolas Sarkozy "nous" donne l’autorisation d’écrire ce qu’on veut sur "lui".
Ca peut toujours servir.
Devant monsieur le Juge.

En attendant, Sarkozy est de retour et déjà il convoque "son" gouvernement pour vendredi prochain.
Le 24 août.
Date anniversaire du massacre de la Saint-Barthélémy.

Quel beau symbole, n’est-ce pas ?

Je serais un p’tit gars de la CGT ou de FO, je nourrirais quelques inquiétudes, j’me ferais comme du mauvais sang, tant cette date augure d’évènements bien peu catholiques; tant il pourrait en cuire pour celles et ceux qui auraient l’intention d’investir la rue afin de protester contre les futures lois du gouvernement.
La Saint-Barthélemy, c’est jamais très bon pour le peuple qui bat le pavé en protestant
"Mais sommes-nous des gonzesses ?
Ou le dernier coquelicot ?"

[*] Titre emprunté au quotidien Libération quand après l’échec du référendum sur la Constitution Européenne, Nicolas Sarkozy était retourné à l’Intérieur après neuf petit mois passés aux Finances.

 
Publicités

A propos Philippe Sage

Empêcheur de tourner en rond.
Cet article a été publié dans Sarkozysme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s