Processus Dopé

Et puis vint l’heure.

D’ailleurs, quelqu’un l’a dite.
Quelqu’un, un médecin, a dit l’heure :
"It’s sixteen !"
Dans un silence de cathédrale.
Ou de chapelle.
"It’s sixteen !"
Seize heures, heure de Paris.

Alors, le commissaire de course est apparu.
Lentement.
Il a regardé la foule, imposant.
Puis l’homme, un italien en équilibre, le cul vissé sur un engin aérodynamique.
Une bicyclette des temps modernes.
Je l’ai bien observé cet italien, ce Degano.
Sous son casque, il ne semblait penser à rien.
En tout cas, sûrement pas à une chambre d’hôtel.
Cette chambre de Rimini, où seul, personne ne l’entendit agonir, Marco Pantani.

Le commissaire de course a levé le bras gauche.
La foule a tressailli.
Alors, enfin, le commissaire de course a poussé le traditionnel cri du départ :
"Chargeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeez !"
Et Degano s’est évanoui dans la foule londonienne bénie et baignée par le sourire crétin de monsieur Gérard Holtz.

Il a hurlé :
"Chargeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeez !"
Et 189 coureurs cyclistes se sont élancés.
Comme des mulets.
Chargés.

Publicités

A propos Philippe Sage

Empêcheur de tourner en rond.
Cet article a été publié dans Santé et bien-être. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s