Les Invisibles De La République

Ca chauffe entre la Police et le "9-3".
Mais s’il n’y avait que le "9-3" !

La vérité, c’est que les rapports entre la Police et les "banlieusards" (vous savez ceux que le néo-sarkozyste Doc Gynéco appelle des "clowns" ..) n’ont jamais été aussi épouvantables.
Allez donc faire un tour au Mirail de Toulouse, à la Paillade de Montpellier ou dans les quartiers Nord de Marseille …
Vous m’en direz des (mauvaises) nouvelles !

Pourtant ce n’est pas faute d’avoir alerté nos divers responsables politiques.
Je pense notamment au Tour de France des quartiers organisé par collectif "AC Le feu" dont le but se voulait constructif, un tour de France qui accoucha d’un cahier de doléances humble et digne, qui aura eu, pourtant, toute les peines du monde à trouver preneur dans les hautes sphères de notre République.
Celle-là même qui, au lendemain de la révolte sociale de novembre 2005, avait promis un Plan Marshall (eh oui, je vous rappelle que nous sommes tous des américains ..) des banlieues.
Un plan que notre pays attend toujours …
Ceci dit, si c’est pour nous ressortir la police de proximité, autant que ce plan reste dans les cartons de notre présupposée "démocratie irréprochable".
Car ce n’est point de police, fut-elle de proximité ou de quartier, dont les banlieusards ont besoin, mais de considération, de perspectives et d’emplois.
De reconnaissance, quoi.
Or, il se trouve que nos partis politiques avaient l’occasion de la leur offrir sur un plateau à l’occasion des élections législatives.

Comment ?

En présentant un nombre conséquent de candidats issus de l’immigration, les fameuses "minorités visibles".
En clair, en faisant en sorte que l’Assemblée Nationale ait un visage correspondant un peu mieux à la France d’aujourd’hui.

L’ont-ils fait ?

Oui, ils vous répondront que oui.
Et ce n’est pas faux.

Et donc tout va bien ?

Eh bien non.
Car tout dépend de la circonscription où "on" l’envoie, la "minorité visible".
Or, en y regardant de plus près, il apparaît clairement que la plupart d’entre elles ressemble à des citadelles quasi-imprenables n’offrant donc que très peu de chance(s) de décrocher un strapontin au Palais Bourbon.
Et c’est bien très précisement ce qui va se produire.
Notez que le stratagème est absolument le même en ce qui concerne les candidates de sexe féminin.

Résultat des courses, nous aurons le 18 juin prochain, comme le titrait ce jour le quotidien Libération, une "Maison Blanche" en guise d’Assemblée Nationale.
Blanche et fortement masculine.
Et voyez-vous, si dans six, douze ou dix-huit mois, ça explose gravement dans nos banlieues, comptez sur les mêmes, pour nous assurer qu’ils auront fait leur maximum pour éviter le pire.
Et, comme de bien entendu et bien malheureusement, ils en trouveront assez pour les croire.
Oui, comptez sur eux pour jouer les Ponce-Pilate.
Ce qui est, depuis la nuit des temps, leur rôle favori.

Qui alors se souviendra de "AC Le Feu" ?
A part quelques artistes, quelques fous et/ou "romantiques" (au sens Léo Ferré) et rêvons un peu, quelques journalistes courageux …
Qui osera leur dire que, cette fois, les responsables de l’embrasement c’est eux, nos appareils politiques, et personne d’autres qu’eux ..

Publicités

A propos Philippe Sage

Empêcheur de tourner en rond.
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s