C’est L’Histoire D’un Gars Qui N’a Pas La Bougeotte

Il pleut des trombes et j’ai les reins qui crissent.
Depuis quelques jours, je suis une vache limousine, je ne me meus plus, je regarde passer les trains.
Et je me tais.

Oh, je vais toujours prendre des nouvelles, ici ou .
Et comme je n’entends et ne lis que le désarroi et qu’il fait écho au mien, je laisse ma souris tranquille.
En vérité, je suis groggy.
Parce que comme l’écrit Daniel Schneidermann
ce matin :
"le système (me) semble invicible."
C’est comme si nous étions tous des François Bayrou, des socialistes, des antilibéraux, des réduits à 2%.
Condamnés à subir pendant dix ans ferme, jogging et yachting, les deux mamelles des vainqueurs décomplexés.
Et dans nos mairies, tout ce long temps, trônera un bricolage photoshop (star)académique.

Mais, et c’est là notre chance, je fais confiance aux vainqueurs, car je sais que viendra (très) bientôt le moment où ils ne sauront plus se retenir.
Je sais que viendra le moment de l’arrogance.
Une fois passées les législatives, les masquent tomberont.
Le naturel reprendra la dessus.
Il faut toujours, oui, laisser du temps au temps.
Et Dieu sait s’il peut être assassin pour ceux qui ne sauraient pas contenir – et ils ne sauront pas – leur suffisance.
Tout est là, latent.
Il suffit d’attendre.
Se dire que tout vient à point.

En attendant se taire, regarder passer les trains de joggers, la pluie qui tombe, qui fait crisser mes reins, ne rien maudire, se dire à mots couverts que sans doute, pour le moment, nous ne pesons rien, mais pour un moment seulement.
Se convaincre que la routine n’existe pas, puisque la roue tourne.
Et le cas échéant, si l’insupportable trop l’emportait, faire tourner cette putain de roue, nous-mêmes.

PS : Je propose à l’image de la "journée sans tabac", de la "journée sans portable", de créer dans les médias, une "journée sans Nicolas Sarkozy".
Le principe est simple :
Pendant une journée, aucun média audiovisuel, numérique ou de papier ne citerait le nom de Sarkozy.
Une journée de calme en quelque sorte.
Est-ce trop demander ?

Billet Ecran :
C’est L’histoire D’un Gars Qui a La Bougeotte

Musique de la vache limousine qui regarde passer les trains …

Publicités

A propos Philippe Sage

Empêcheur de tourner en rond.
Cet article a été publié dans Opinion. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour C’est L’Histoire D’un Gars Qui N’a Pas La Bougeotte

  1. mélina dit :

    En boucle.
    Tout l\’album.
    En plus, la chance que j\’ai, il passe en concert au Festival Ric et Rac de par chez moi.
    Et en plus, avec la chance que j\’ai, plus de place.
    Hinhin.
    Des bizettes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s