Courage Fillon !

Je me souviens d’un certain 8 janvier 2006.
Sous une pluie battante et triste, tous les éléphants socialistes se recueillaient sur la tombe de François Mitterrand.
Pendant ce temps-là, toute pimpante et sous un soleil de plomb, Ségolène Royal était en vadrouille au Chili.
Elle venait soutenir Michelle Bachelet, future femme présidente, une première en Amérique Du Sud.

Le message était on ne peut plus clair : pendant que son Parti était absorbé par son (lourd) passé, Ségolène, elle, honorait l’avenir …

Aujourd’hui, soit près d’un an et demi plus tard, la musique est la même.
La dame de Melle laisse les éléphants s’embourber dans des déclarations ineptes (lire : "La Gauche La Plus Bécile Du Monde") préférant se draper dans un silence quasi mitterrandien.
C’est exactement ce qu’il convient de faire.
Pour ensuite, mieux ravir à François Hollande la place de premier secrétaire après le désastre annoncé des prochaines législatives, prendre ce poste stratégique au nez et à la barbe de Bertrand Delanoë et DSK, et faire en 5 ans ce que le Parti Socialiste n’a pas su faire en 12 ans : se restructurer, se rénover, se moderniser.

Ce qui n’empêche qu’elle sait toujours, même dans le silence, se faire remarquer.
Comme en témoigne ces dépêches prises ce jeudi 17 mai sur le site de Yahoo!Actualités :

Michèle Alliot-Marie à Matignon ( AP)

Bernard Kouchner reçu à Matignon ( AP)

Xavier Bertrand se rend à Matignon ( AP)

Jean-Louis Borloo reçu à Matignon ( AP)

François Fillon investit Matignon ( AP)

Ségolène Royal en vacances en Tunisie ( AFP)

Sarkozy procède aux derniers ajustements de la liste des ministres ( AFP)

François Fillon a quitté l’Elysée ( AP)

Arrivée de François Fillon à l’Elysée ( AP)

Amusant, n’est-ce pas ?

Pendant que ça s’agite au sommet de l’Etat sur fond de jogging, d’intronisation glamour à la JFK et de Fillon à Matignon, madame se pavane au soleil, marquant là sa plus royale indifférence.
Elle se la coule douce
à Djerba.
A tous les "Courage Fillon !" de circonstance en ce jour de nomination, elle semble répliquer par un cinglant "Courage, fuyons !".
Mais tout en n’omettant pas de laisser du temps … au temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s