22 Avril 2007 : Le Scénario Catastrophe

 
Ben oui, je m’y mets aussi, au catastrophisme.
Non pas parce que c’est vendeur – je n’ai rien à vendre jusqu’à preuve du contraire – mais parce qu’il n’est pas inutile (innocent ?) de prévoir le pire.

J’avais naguère un patron qui fonctionnait ainsi.
Et quand je lui demandai pourquoi, il me répondit que c’était pour ne pas être déçu.
"Tu comprends, me confia-t-il, quand dans une situation donnée on envisage le pire, et qu’au final, il n’est pas au rendez-vous, alors on ne peut être déçu. Enfin, logiquement …"
Avec le recul, je crois que mon boss fonctionnait au … "soulagement".
En effet, si tu prévois le pire et qu’il ne survient pas, le premier sentiment que tu éprouves est celui du soulagement.
En réalité, prévoir le pire, c’est s’alourdir tout en misant secrètement sur un destin favorable qui viendrait te délester du fardeau dont tu t’es harnaché.
En réalité, prévoir le pire, c’est espérer.
Espérer se tromper.

Alors c’est quoi ce "maudit" scénario catastrophe du 22 avril 2007 ?

Il faut au préalable préciser qu’il n’est envisageable que parce que nous eûmes en 2002, le 21 avril.
En effet, on considère généralement le pire qu’après l’avoir connu ou frôlé,
Un être raisonnablement constitué, c’est-à-dire avec sa part de folie, d’imagination fertile, de déraison cartésienne, n’aurait jamais pu envisager, par exemple, que deux Boeings viennent s’encastrer dans deux tours jumelles.
Aujourd’hui, non seulement il peut le concevoir, mais surtout, il peut aller jusqu’à imaginer pire que cela.
Il sait désormais que c’est possible.
Que c’est horriblement possible.
Quand bien même ne pourra-t-il pas aller jusqu’au bout de l’horrible, tout simplement parce qu’il s’y refusera.
Il s’y refusera parce qu’il n’est pas – et ne s’est pas – construit ainsi.
Je parle bien d’un être raisonnablement constitué, avec sa part de folie, etc.
Le contraire de cet être s’imaginerait aux commandes de l’un des deux avions…

Or donc, c’est parce qu’il y eut un 21 avril de l’an 2002, qu’il est raisonnablement envisageable de prévoir le pire pour le 22 avril prochain.
D’abord, parce que dans la plupart des rédactions, cette option est largement évoquée, chacun s’accordant à dire, à penser qu’il fera plus.

Jean-Marie Le Pen.

Pour vous dire la vérité, bien peu imaginent le vieux leader du FN faire un score en dessous de 17.
C’est énorme 17%, en tout cas, c’est bien plus que les 12/13% que lui accordent actuellement les sondages.
Et encore, 17%, c’est un plancher.
Je veux dire que plus souvent, il est question d’une fourchette de 17/19%.

Voilà pour ce qui se (pré)dit dans les rédactions.
C’est aussi, en l’occurence, le sentiment d’un nombre non négligeable de citoyens.

Une telle fourchette, vous le comprendrez, remet en cause toutes les photographies sondagières, où, rappelons-le, Sarkozy tutoie les 30%, Royal les 25, et Bayrou ..
Ben justement Bayrou, c’est l’élément instable des sondages.
Passé de 6 à 24, voilà qu’il amorce une descente qui semblerait le replacer aux alentours de 17 à 19%.

Quoi qu’il en soit, avec l’hypothèse d’un Le Pen à 17/20%, les photographies sondagières actuelles ne fonctionnent plus, car il ne resterait alors que 5% aux autres candidats, qui rappelons-le, sont au nombre de 8.
Or, au pire, ces huit-là, devraient atteindre les 15%.
Au mieux, les 25.
Ce qui laisse 75 à 95% à la "bande des quatre".
La zone médiane se situe donc à 80%.
Elle semble raisonnable.

Ce qui veut dire quoi, au juste ?

Eh bien que Nicolas Sarkozy peut très bien se Balladuriser [1], Royal se Jospiniser [2] et Bayrou se Barriser [3].
Quant à Le Pen, pas de surprise, il va, comme d’habitude, se Lepéniser [4].

Ce qui se traduit par :
Tout le monde descend, sauf Le Pen qui monte.

Et ça donne quoi en matière de résultats ?
Un cauchemar.

Un cauchemar développé par Serge July et Guy Birenbaum.

Serge July : Et s’ils étaient quatre à 20% …
Guy Birenbaum : 22 Avril 2007 (Le jour où la télévision a perdu l’élection)

Sinon, j’ai trouvé un bel article sur la descente de François Bayrou :
La Parenthèse Enchantée de François Bayrou.

Il n’y a pas grand chose à ajouter, sinon rappeler qu’il faut rester particulièrement vigilant …
Toujours.
Parce que franchement, y’a un truc qui cloche … Ca sent pas bon, du tout !

[1] En 1994, et au début de l’année 1995, Edouard Balladur était le grandissime favori de la présidentielle.
Puis, en février, les courbes s’inversent.
Chirac et Jospin s’échappent.
Balladur ne refera jamais son retard.

[2] Fin 2001 et début 2002, Jospin fait la course en tête.
Chirac finit par le dépasser.
La courbe jospinienne stagne.
Puis descend lentement.
A contrario, celle de Jean-Marie Le Pen progresse tout aussi lentement.
Jamais cependant Le Pen ne dépassera Jospin dans les sondages.
Et pourtant, le 21 avril 2002 …

[3] Fin 1997 et début 1988, Raymond Barre est le deuxième homme loin derrière François Mitterrand.
Mais début février, Chirac refait son retard et dépasse Raymond Barre.
Pour le centriste, le second tour s’éloigne définitivement.
Les 24,5% dont il fut un temps crédité ne seront plus que 16,5% à l’arrivée, loin derrière les 19,9% de Chirac.

[4] Dans les présumés ténors, hormis Jospin qui en 1995 fit un score supérieur à ce que les sondages lui accordaient, SEUL Jean-Marie Le Pen termina au-dessus (et souvent très largement au-dessus) des estimations sondagières de 1988, 1995 et 2002. A méditer ….

Publicités

Un commentaire sur “22 Avril 2007 : Le Scénario Catastrophe

  1. "Ecoutez, je ne suis pas là pour commenter les sondages."
    Devrait y avoir, en parallèle de ces p… de sondages, puisque ce sont des gens qui sont sondés, un autre échantillon de population interrogée, qui n\’auraient pas la télé. Si, y\’en a encore, j\’en connais. Et eux, les isoler pendant la campagne et leur demander ce que leur conviction d\’âme et de conscience leur indique de glisser comme nom dans l\’enveloppe.
    Ca serait sûrement très très très rigolo le truc.
    Bizettes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s