Le Vrai Sarkozy

Sarkozy et les médias, c’est déjà une longue histoire sur laquelle il faudra bien un jour se pencher.
La question pourrait être la suivante, et pardonnez du raccourci :
Sarkozy n’est-il pas une sorte de Berlusconi français, en clair, un homme réellement dangereux ?
Eh bien, voyez-vous, j’en ai marre !
Marre de la jouer feutré.
Marre d’être mesuré.
Marre d’être raisonnable.
Et donc, autant répondre à la question : oui, je le crois, cet homme est dangereux.
Ce qui me décide à l’écrire enfin, c’est cette nouvelle (insupportable) tombée aujourd’hui, à la mi-journée.

ISF : Nicolas Sarkozy pique une colère contre Libération
NOUVELOBS.COM | 09.03.2007 | 12:10

Selon une source interne à la rédaction en chef de Libération, confirmant une information du site internet de L’Express, Nicolas Sarkozy aurait téléphoné à Edouard de
Rothschild, pour lui faire part de son mécontentement après la Une de Libération le 1er mars.
Le quotidien, revenant sur les informations du Canard Enchaîné sur la déclaration d’ISF de Nicolas Sarkozy, titrait ainsi:
"Impôt sur la fortune de Sarkozy : le soupçon".
Le candidat UMP à la présidentielle aurait pris son téléphone pour dire directement à Edouard de Rothschild, actionnaire majoritaire du quotidien ce qu’il pensait du journal, le qualifiant de "sectaire de gauche".
Nicolas Sarkozy aurait expliqué que "cela empêcherait sans doute le quotidien de trouver des gens pour le financer".
Contactée par nouvelobs.com, une source interne à la rédaction en chef, qui souhaite garder l’anonymat, indique que le PDG, Laurent Joffrin, aurait confirmé l’information en conférence de rédaction mercredi 7 mars.
L’échange entre Edouard de Rotschild et Nicolas Sarkozy aurait été "musclé". Le candidat de l’UMP se laissant même aller à employer des termes "grossiers", qualifiant, paraît-il Libération de "journal de merde".
D’après une autre source interne au journal, le coup de téléphone aurait "beaucoup fait rire Edouard de Rothschild".


Cette nouvelle colère du candidat de l’UMP [*] est on ne peut plus significative.
Elle n’appelle même aucun commentaire, tant elle parle toute seule.
Quoique.
Il est aujourd’hui particulièrement intéressant de se souvenir que dans l’affaire des caricatures de Mahomet, c’est le même homme qui avait pris la défense de Charlie Hebdo au nom de la liberté de la presse, répétant à l’envi qu’il valait mieux "un excès de caricature(s) que pas de caricature".
Il est désormais évident que cet homme peut dire tout et son contraire à quelques semaines d’intervalle.
Cet homme est lui-même un excès, une caricature.
Avec lui comme Chef d’Etat demain, ce n’est pas seulement la liberté de la presse qui est menacée, c’est juste la liberté.
Y compris celle de penser.

Alors oui, j’en ai marre.
Plein le cul.
Je n’ai plus envie de me taire.
Cela suffit.
D’autant plus que le dossier "médiatique" de M. Sarkozy ne cesse de s’alourdir.
Pour mémoire, voici quelques éléments de ce dossier pour le moins édifiant :

Mainmise sur la presse tricolore
M. Sarkozy déjà couronné par les oligarques des médias ?
Quand Sarkozy parle, l’AFP claque des talons

Sarkozy, conseiller en recrutement d’Elkabbach : de quoi enflammer les rédactions ?
Jean-Pierre Elkabbach sert la soupe à Nicolas Sarkozy sur Europe 1
Sark’O.R.T.F. [1ère Partie]

Sark’O.R.T.F. [2ème Partie]
Sark’O.R.T.F. [3ème partie]

Et ce n’est qu’un petit florilège.
Car rien qu’en cliquant sur les liens de ces quelques pages, vous n’êtes pas au bout de vos surprises.
On est bien loin de la république irréprochable que nous vante (et tente de nous vendre) M. Sarkozy.
On est plus proche de la république Napoléonienne dans ce qu’elle a de pire que de celle de Jean Jaurès et Léon Blum.
Quant à De Gaulle, vous m’avez compris

[*] Dans les colères de M. Sarkozy, il y a celle qu’il piqua à RTL, le 21 février dernier.
Pourquoi piqua-t-il sa colère ?
Parce que Jean-Michel Apathie avait eu l’outrecuidance, où plutôt l’intelligence, de lui demander s’il y avait dans la ville de Neuilly-sur-Seine une rue Jean Jaurès ou une rue Léon Blum.
M. Sarkozy fut surpris de cette question.
Désagréablement surpris.
Il aurait même accusé Apathie d’être pro-socialiste.
Ridicule .. Mais encore une fois édifiant … Et terrifiant …

Publicités

Un commentaire sur “Le Vrai Sarkozy

  1. "je vous hais, compris?" vous sied à merveille.
    On parlait de liberté de la presse une fois passée .
    Et la revoilà qui se fait égratigner la chwille.
    J\’ai gros sur la censure en ce moment, je suis privée de publication, je vais demander conseil à Mr Sarkozy, l\’a l\’air d\’en connaître une tranche.
    Ca fait comment de pouvoir ainsi se délester?
    Bizettes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s