La Bayrou Manie

Demain (lundi) François Bayrou est notre invité dans "Mêle-Toi De L’Info".
C’est à partir de 16h15 et ce sera à écouter
ICI.

En attendant, je révise, je planche, je dissèque programme, discours, postures du leader centriste, je cherche à déterminer en quoi il est différent, puisque c’est le terme qu’il emploie.
Cette différence je tente de l’identifier en partant de ce postulat :


En politique, la différence n’est-ce pas faire preuve de courage ?


Et j’illustre cette question avec un exemple.
Le 16 mars 1981, invité de l’émission "Carte Sur Table" le candidat François Mitterrand est asticoté par Jean-Pierre Elkabbach et Alain Duhamel.
Nous sommes à la fin de l’entretien.
Les deux journalistes ont chacun une dernière question à lui poser.
C’est Alain Duhamel [*] qui commence et le voilà qui aborde la grâce présidentielle à travers la peine de mort, précisant qu’il y a actuellement 5 condamnés à mort emprisonnés.
François Mitterrand ne se dérobe pas.
Il va, ce soir-là, afficher une conviction qui va à l’encontre de l’opinion.
Extraits :

"(…) Dans le for de ma conscience, ma conscience, je suis contre la peine de mort ! Et je n’ai pas besoin de lire les sondages qui disent le contraire .. l’opinion majoritaire est pour la peine de mort ! Eh bien moi, je suis candidat à la présidence de la république et je demande une majorité de suffrages aux français, mais je ne la demande pas dans le secret de ma pensée, je dis ce que je pense, ce à quoi j’adhère, ce à quoi je crois, ce à quoi se rattache mes adhésions spirituelles, ma croyance, mon souci de la civilisation, je ne suis pas favorable à la peine de mort !"

Voilà, à mon sens, un exemple de courage politique, et donc un candidat réellement différent.

J’aimerais trouver un exemple aussi significatif chez François Bayrou.
Je ne le trouve pas.
Enfin si … quelques bribes, un frémissement ici ou là, mais ça ressemble plus à un courage prudent, mesuré.
Ainsi il propose un
contrat d’union civile en mairie pour les couples homosexuels mais pas le mariage.
Il se prononce aussi pour l’adoption par ces mêmes couples, mais une adoption simple, pas plénière.
Certes il fait là un pas en avant, mais c’est un demi-pas
Ses propositions concernant l’homoparentalité ne sont pas réellement en contradiction avec l’opinion.
Au contraire, il est en phase avec elle, puisque que comme la majorité des français, il considère que le mariage c’est entre un homme et une femme, et une famille c’est avant tout un papa et une maman.
Et sur la plupart des sujets (la dette, l’Europe, les retraites) il est d’une même prudence courageuse, si j’ose dire.
Et quand bien même il ne fait pas de promesses inconsidérées, il n’y a pas dans son programme de réformes qui fâchent.
Or, il me semble qu’il en faudra des réformes impopulaires.
Pourquoi ?
Parce que l’on ne peut pas dire à longueur de discours que la France va mal, qu’on a rien fait depuis 25 ans, sans forcément proposer un plan de redressement qui sera inévitablement basé sur la rigueur, voire l’austérité.
Soit, un plan qui n’aura rien de glamour.
Oh, c’est vrai, le programme de Bayrou ne l’est pas, glamour, mais il reste soucieux de ne pas (trop) se couper de l’électorat.

Et puis, il y a l’épineux problème de la représentativité des partis politiques au Parlement.
Depuis son entrée en campagne, François Bayrou reconnaît que ce dernier n’est pas la représentation des français, mais des électeurs des partis dominants.
"Il est anormal, dit-il dans son discours du 2 septembre 2006 aux Universités d’été de l’UDF, qu’avec des millions de voix, l’extrême droite et l’extrême gauche ne soient pas représentées à l’Assemblée Nationale."
Je suis d’accord.
Sauf que le problème c’est qu’en juin prochain, le mode de scrutin des législatives restant le même, ces millions de voix ne seront toujours pas représentées au Parlement. 
Nous retrouverons les mêmes partis, soit le l’UMP, le PS, l’UDF et le PCF.
S’il est élu Président de La République, logiquement François Bayrou  devrait changer le mode de scrutin de cette élection, introduisant une dose de proportionnelle, mais s’il respecte le calendrier, nous devrons attendre la fin de la législature, soit juin 2012, pour renouveler les députés à l’assemblée.
Dans ce cas, nous vivrions un nouveau quinquennat avec un parlement qui, selon François Bayrou, ne serait pas l’exacte représentation des français.

D’où cette interrogation :

Aura-t-il le courage lors de son mandat présidentiel d’anticiper le scrutin en dissolvant
l’Assemblée Nationale afin de provoquer des législatives anticipées et donner ainsi au pays une représentativité plus conforme à l’opinion du pays ?

C’est cette question-là que j’ai envie de lui poser demain.

[*] Comme quoi, qu’on l’aime ou pas, Duhamel pose les bonnes questions, des questions audacieuses. Ce qui est ballot, c’est que comme en 1995, il est privé de présidentielle. Qui va poser les questions qui fâchent alors ? Vous croyez que c’est Bourdin avec ses putains de sous-marins à la con ? [Rires désespérés]

Publicités

A propos Philippe Sage

Empêcheur de tourner en rond.
Cet article a été publié dans Mêle-Toi De L'Info !. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Bayrou Manie

  1. mélina dit :

    Et si c\’était ça qu\’on attendait tous du président de mai?
    Un qui tranche, qui dérange, un qui change?
    Enfin, un qui défonce des portes fermées quoi.
    Un truc, je sais ce que je ferai demain, grande hâte.
    Bizettes

  2. mélina dit :

    Pour les reculés du monde que je suis, que même les corbeaux ravitailleurs me suvolent sur le dos pour pas voir la misère et la pauvreté du débit mais qui en revanche ont Canalsat, c\’est sur la 502.
    Bizettes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s