Chazal & Schoenberg N’en Font Pas Tout Un Monde

Premier véritable couac dans la campagne de Nicolas Sarkozy.

Que n’apprend-on pas dans l’après-midi de ce vendredi printanier d’hiver ?
Que l’UMP (très) inquiète des promesses à tire-larigot de son président-candidat et du coût exhorbitant qu’elles ne manqueront pas de susciter, décide de reprendre le dossier en main.
Et voilà que l’UMP remet en question le fameux bouclier fiscal à 50% et la baisse de 4 points des prélèvements obligatoires.
Une véritable bombe que révèle le quotidien Le Monde en début d’après-midi.
En voici quelques extraits :

L’UMP rabote les promesses de son candidat pour lui permettre de tenir son chiffrage

LE MONDE | 16.02.07 | 14h54  •  Mis à jour le 16.02.07 | 15h20

"Trop, c’est trop. L’inflation des promesses électorales de Nicolas Sarkozy a fini par provoquer un vrai malaise à l’UMP. Ses "budgétaires", Pierre Méhaignerie, Gilles Carrez et Alain Lambert, de plus en plus inquiets, ont obtenu de François Fillon, jeudi 15 février, une réunion d’ajustement du programme économique et social de leur candidat. Objectif de ce rendez-vous, auquel participait Christian Blanc (ex-apparenté UDF) : raboter certaines propositions pour s’en tenir au plafond de 30 milliards de dépenses nouvelles sur cinq ans (…) Conséquence de la réunion d’ajustement de jeudi : l’entrée en vigueur de certaines mesures, comme l’allocation au premier enfant ou le bouclier fiscal à 50 %, devrait être repoussée, et les ambitions pourraient être revues à la baisse dans certains domaines, dont les droits de succession et la baisse de 4 points des prélèvements obligatoires. "On peut espérer baisser d’un point d’ici à la fin de la législature, pas plus", estimaient, dès mercredi, le président de la commission des finances de l’Assemblée, M. Méhaignerie, et le rapporteur du budget, M. Carrez, dans les couloirs du Palais-Bourbon."

Excité, je me rue le soir sur les JT de TF1 et de France 2, histoire de vérifier si la Chazal et la Schoenberg ont fait quelques progrès en équité depuis dimanche dernier.
Comment vont-elles traiter ce dossier pour le moins embarrassant pour le candidat Sarkozy rappelé à l’ordre par son propre parti ?
Eh bien c’est simple :
Chazal et Schoenberg ont décidé de zapper complètement le dossier préférant nous montrer un Sarkozy en vadrouille à La Réunion, un Sarkozy souriant, serein, sûr de lui, autrement dit, tout va bien, circulez, y’a rien à voir, vous voyez bien que c’est lui qui va gagner de toutes les façons, alors viendez pas nous escagasser avec ces histoires de promesses inconsidérées au chiffrage très approximatif.
Alors là, moi je dis bravo …
… Tant ça devient clair et limpide.

Et pendant ce temps-là, Alain Duhamel, lui, se retrouve suspendu de campagne présidentielle (par France-Télévision et RTL) pour avoir, le 27 novembre dernier, dans un espace privé, clairement affiché sa préférence pour François Bayrou.

Et donc, être journaliste et bayrouiste, ça n’est pas envisageable, mais être sarkozyste et journaliste, ça c’est possible, le tout étant de ne pas l’avouer, quoi.
Eh oui, y’a des limites, merde !
Ca s’appelle la dé-on-to-lo-gie …

Quant à être journaliste et ségolèniste, c’est tout à fait possible, mais alors … tu ne passes pas à l’antenne, coco !

Ce qui serait très drôle, c’est que malgré tout ça Sarkozy ne devienne même pas Président de la République le 6 mai prochain.
Ce serait même LA BLAGUE de l’année.
Non ?

A lire sur la blogosphère :
Précisions sur le chiffrage du projet de N. Sarkozy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s