Le Jamel Du Jour

Ah ces journalistes … Ils aimeraient tant savoir.
Alors ils sont partis en chasse ..
Le premier qui fera dire à Jamel Debouzze qui il soutient dans cette campagne présidentielle aura gagné ..

Gagné quoi ?

Ben pas grand-chose, sinon de pouvoir se la péter grave pendant quelques jours auprès des collègues.
Grosso modo, voilà où nous en sommes rendus …. à des millions d’années-lumière du Prix Pulitzer.
Seulement voilà, Jamel Debouzze est un sacré client.
L’homme est drôle, intelligent, rusé, pas le genre à se laisser embobiner, quoi.
Il les voit venir de loin, les gogos …

Mais bon, partant du fait que "qui ne tente rien n’a rien" le journaliste lambda profite de la moindre petite actu promo de Jamel pour le convier au JT avec l’espoir de lui tirer les vers du nez.
Ce soir, c’est Catherine Matausch qui s’y collait.
Et comme de bien entendu, elle a fait chou blanc.
Pourtant, le reportage précédant l’entretien – sensé annoncer un show à Paris – nous présentait un Jamel engagé, un Jamel appelant à s’inscrire sur les listes électorales, un Jamel aux côtés des squatteurs de Cachan, un Jamel même de 2002, avec pour message de faire barrage à Le Pen ..
Bref, tout était en place.

Mais non.

Jamel est trop fin pour tomber dans ce panneau, celui de la flatterie.
Voyant sur quel terrain Matausch voulait le conduire, il prit lui-même le volant.

"Jackie Quartz … Dit-il soudain en souriant et prenant à partie les techniciens hors champ … Matausch est perdue .. Mais si, insiste Jamel voyant la mine déconfite de la journaliste, ça y est, je sais à qui vous me faites penser : Jackie Quartz ! Vous vous souvenez de Jackie Quartz ? "

Visiblement ça ne dit rien à Catherine Matausch, mais à moi, si.
C’était cette chanteuse des années 80 qui susurait :
"Juste une mise au point, sur les plus belles images de ma vie .."
Et c’est vrai, bon sang, qu’elle y ressemble à cette chanteuse péroxydée, Catherine Matausch ..
Et du coup, c’est gagné.
Ce n’est plus Matausch que l’on voit interviewer Jamel désormais, mais Jackie Quartz ..

Oh bien sûr, Jackie Matausch aura bien tenté, auparavant, de savoir ..
Mais Jamel aura esquivé par un "J’attends …"
Et sentant d’emblée que cet aveu d’attente le collait peut-être un peu trop à Ségolène Royal, il coupe la chique de la journaliste qui s’apprêtait à s’engouffrer dans la brêche en assénant :

"Si Sarkozy passe, je rentre chez moi … En Suisse !"

Matausch est prise de court.
Ca c’est de la bombe, de la vanne qui taille, bien efficace, bien trop pour Matausch qui est définitivement sonnée.

Sacré Jamel ..
Surtout ne change rien, ne leur dit rien, ne tombe pas dans leur petit jeu, ils aimeraient tant te réduire, ils en bavent.
Ils en rêvent tellement du match Jamel/Royal contre Doc Gynéco/Sarko, juste pour le symbole "banlieue contre banlieue" … ne leur donne pas ce plaisir, continue à te taire, à les promener, ça leur fait les pieds …

Faut dire qu’ils enragent ces journalistes, qu’ils ont une revanche à prendre.
Car ce n’est pas eux mais toi, Jamel, qui réussit à faire dire à Royal qu’elle serait candidate.
Même que c’était sur le plateau du Grand Journal de Michel Denisot, et que tu l’avais faite danser, Ségolène, sur "la Boulette" de Diam’s
Ce soir-là, ils ont dû avaler leur chapeau, les journalistes.

Moi, je te le tire.
Le chapeau.

Bravo l’artiste …

Publicités

A propos Philippe Sage

Empêcheur de tourner en rond.
Cet article a été publié dans Divertissement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s