Vacuité Royale

Non, non, ce n’est pas de l’acharnement .. Je vous assure, que non .. Car, à vrai dire, de constater la sidérante vacuité de Ségolène Royal me désole plus qu’autre chose.
Cette vacuité crève les yeux – à tel point qu’il ne nous reste rien, mais absolument rien pour pleurer – lors de ses prestations télévisées, samedi soir dans le JT de Claire Chazal et le lendemain chez Laurence Ferrari dans l’émission "Dimanche+".

Ce qui frappe, c’est ce ton monocorde …
On a l’impression qu’elle est dans la récitation.
Et d’ailleurs, dans les deux entretiens, vous remarquerez que l’on retrouve souvent les mêmes mots, et sur le même ton ; c’est affolant tant on dirait qu’elle est en boucle, qu’elle est comme cette poupée du "Mars Attacks" de Tim Burton, un ordinateur vocal, une sorte de "readspeaker" tel qu’on le trouve sur le site AgoraVox.
Guy Birenbaum est pertinent quand il parle de mélodie à son propos.
Comme il a raison de souligner qu’elle ne ne répond absolument pas aux questions qui lui sont posées.
En effet, note Birenbaum, elle ne répond pas à Claire Chazal quand la (présumée) journaliste lui demande son avis sur la réfèrence à Jaurès – et à d’autres hommes de Gauche – faite par Nicolas Sarkozy lors de son discours d’investiture.
Tout comme elle ne répondra pas à Laurence Ferrari, quand celle-ci lui demandera si elle pense vraiment que les tribunaux chinois seraient – comme la candidate socialiste l’a déclaré – plus rapides que les tribunaux de chez nous.
A croire que rien ne peut arrêter sa récitation monotone qui me tire des sanglots longs

Tiens au fait !!!
On remarquera que ce week-end, Ségolène Royal aura choisi de s’adresser aux citoyens via … deux femmes
Comptait-elle sur une hypothétique solidarité féminine, une sorte de mansuétude, du genre :
"Elles ne peuvent tout de même pas m’agresser, nous sommes entre femmes !".
Je ne pense pas que ce choix féminin soit innocent.

Pour le reste, et même si c’est douleur de visionner ces deux entretiens, il faut bien s’y résoudre pour se rendre bien compte de l’ampleur du désastre.
Commençons par le plus accablant, celui de samedi et observez bien comme Claire Chazal, elle-même, a l’air désolée .. Comme si, elle était en empathie avec nous autres ….

Ce qui est remarquable, c’est que dans sa récitation, Ségolène Royal parvient à dire des vérités fulgurantes sans même s’en apercevoir.
Ainsi, quand elle dit :

"Ce qui apparaît, c’est vraiment une attente désespérée de quelque chose qui ne vient pas .."

C’est remarquable et sidérant à la fois !
Se rend-elle compte que ses propos lui vont comme un gant ?
Que ce qui ne vient pas, c’est elle justement, son programme, son envie, sa hargne ?
Et que de fait, oui, l’attente ne peut qu’être désespérée

Changement de décors avec Laurence Ferrari.
Une Ferrari bien plus incisive que Chazal, ce qui n’est pas très difficile, mais au final – regardez-bien – le résultat est le même : Laurence Ferrari finit par apparaître tout aussi désolée que Chazal. 
Voire même, consternée …
Ou alors, atterrée ..
Enfin, comme nous tous, quoi …

Et en plus, il y a un mensonge ..
A vous de le trouver …


Le mensonge ?

Oh c’est quand Ségolène Royal affirme qu’elle n’est pas là pour communiquer, elle est juste là, parce qu’elle est invitée.
Mensonge, car c’était Philippe De Villiers qui était prévu à sa place.
Comme le prouve l’agenda du Monde.fr :

L’agenda de la présidentielle
LEMONDE.FR | 16.10.06 | 08h39  .  Mis à jour le 19.01.07 | 10h06
Dimanche 21 janvier
Philippe de Villiers (MPF) invité de Laurence Ferrari dans l’émission "Dimanche +", sur Canal + à 12 h30.

Mais les déclarations contre-productives de François Hollande (notamment sur l’augmentation des impôts pour les contribuables gagnant plus de 4000 euros/mois)  
la suspension de Montebourg, le fameux trou d’air évoqué non pas par l’UMP, mais par un membre du PS (Vincent Peillon) ont conduit Ségolène Royal à bouleverser son agenda, en clair à s’inviter au JT de TF1 et à "Dimanche+" de Laurence Ferrari.

C’est bien elle qui a fait la démarche auprès des deux chaînes et non l’inverse.

Petit mensonge certes, mais bon, dans votre immense vacuité, faudrait tout de même pas, EN PLUS, nous prendre pour des cons, Madame Royal …
Non plus …

PS : J’voudrais pas me la péter, mais pour Hulot, je n’avais pas tort

.. Mais bon, c’était trop facile ..

Publicités

3 commentaires sur “Vacuité Royale

  1. Allez hop, je laisse un petit cookie pour les sans-abri! (…)
    Bonjour, alors, on blogouille?
    Je suppose que vous ne vous rappelez pas de moi ( et un rat pelé.). Vous m\’aviez été d\’un grand secours à un moment donné où des choix cruciaux s\’imposaient à moi ( oulalala ).
    Puis, la suite n\’avait pas été donnée, tout overbooké que je vous avais supposé.
    Puis désintérêt total pour les ondes du Sud ( au passage, j\’en profite ), trop de blalas inutiles le matin au réveil, pas besoin de la radio pour ça, je sais le faire toute seule comme une pas grande que je suis.
    Donc, plus de nouvelles.
    Et là, ce matin, à nouveau dans mon lit à "écouter" le morning de Coralie et euh…bref, et je me dis, après la météo " au fait, mais on l\’entend plus le Sage".
    Mon copilote, dont l\’heure d\’écoute se situait aux alentours de Mazet, qui ne se dit pas journaliste ( au moins le mérite de l\’humilité ) mais qui jette allègrement de l\’huile sur les auditeurs, me lance, avec le bisou du départ en guerre " Je sais pas, j\’écoute plus le soir ".
    Inquiétude grandissant, je me jette également sur le trouble obsessionnel compulsif du café/clope/google (un des effets subversifs de la Livebox?) et je trouve un space live à votre identité.
    "Ouf", me dis-je dans une bouffée de nicotine caféinée, relâchant mon clic, " Sage n\’est pas mort, vive la radio!".
    Bien à vous.
     
    P.S: Commentaire qui n\’en est pas un, constat que vous ferez si vous arrivez au P.S, même sans la carte.

  2. Voui, je me souviens … Ben non, je ne suis plus matinal. Je suis de l\’aprême. 14h à 17h. Overbooké, aussi, c\’est vrai. En fait, très bordélique. Le temps, c\’est le machin que je ne sais pas gérer. Tiens, sur les blogs, je remarque souvent que les bloggeurs postent souvent leur billet à la même heure chaque jour. Enfin, dans une tranche équivalente. Des gens bien organisés, quoi. Pas moi. Je poste quand ça me chante. Je réponds quand j\’y pense, du coup j\’ai plus d\’amis sur cette planète (rires) .. Pour Sud, ben oui, c\’est du talk. Ca parle. J\’aime bien. La radio, c\’était comme ça que je l\’entendais quand j\’étais mioche. Un média qui me parle.  Avec des journalistes et des pas journalistes. Avec tout le monde. Alors comme dirait Lafesse : pourvu que ça dure …

  3. BonjourIl est un peu trop facile de parler subjectivement du ton d\’un candidat, donner des impressions personnelles, indiquer des sentiments, ici défavorables. C\’est le propre de la construction d\’une rumeur, de la propagande.J\’ai écouté les 2 vidéos proposées et parlons du fond et non du ton (les goûts et les couleurs, …).Quand Ségolène Royal parle du nombre de femmes qui meurent sous les coups de leur conjoint (1 tous les 3 jours !), je pense qu\’il s\’agit bien d\’un scandale qui paraitrait insupportable aujourd\’hui s\’il s\’agissait d\’un Noir ou d\’un Maghrébin ! Là, votre réaction porte sur le ton  ou le sentiment présupposé de la présentatrice !Quand la candidate insiste sur la nécessité de promouvoir la participation des citoyens dans notre démocratie représentative vieillissante où le culte du "petit chef qui sait tout" est trop souvent omniprésent dans de nombreux rouages de l\’administration ou de l\’entreprise, là aussi on parle de son absence de programme !Quand elle indique la nécessité d\’obliger les maires de respecter la loi sur la construction de logements sociaux pour favoriser la mixité sociale et empêcher ainsi les tensions sociales, peut-on éviter de parler de sa présence soi-disant imposée à l\’émission ?C\’est un peu facile et désolant d\’évacuer ainsi le débat d\’idées, de décréter la vacuité d\’une parole sur les enjeux sociaux de cette campagne.Soyez un peu plus fair-play et acceptez le débat contradictoire, projet contre projet, et non la manipulation des masses électorales en tablant sur leur vulnérabilité à une propagande peu soucieuse d\’une promotion de l\’intelligence collective.Il est vrai que le modèle chinois qui allie performance économique et dictature politique fascine les capitalistes, mais l\’Europe a besoin de défendre et promouvoir un humanisme soucieux d\’un respect de l\’environnement, qui ne peut exister que par la promotion de la connaissance et la participation active des citoyens au débat politique.Confiance dans la démocratie participative, gage d\’une qualité dans la vie de la cité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s