Jour De L’Emmerdement

Inutile de cacher plus longtemps la vérité aux françaises et français, le premier jour de l’année, on ne fait rien, strictement rien.
On zappe.
On bouffe de l’Efferalgan.
On se traîne comme un boulet, une douleur.
On peut plus arquer.
On est hagard, affalé, hébété. On ne sait pas trop quoi faire.
Comme de bien entendu, le temps est pourri.
Il reste bien un cubi de Rouge vieilli en fût de chêne qui gît, là, dans la cuisine, mais ça fout comme la gerbe, alors on se recouche, on se ré-affale, on laisse la journée mourir.
Et puis, on aperçoit son téléphone portable qui clignote comme un fou.

Ah oui, c’est vrai, mon portable ..

Péniblement, on le saisit, et l’on consulte sa demi-tonne de textos.
On regrette alors d’en avoir envoyés, des textos.
On regrette parce qu’on s’était juré que cette année, on reprendrait la plume, sa plus belle, avec l’encre noire J. Herbin, et qu’on coucherait des mots doux sur une bonne vieille carte de voeux.
Et si ce n’était la plume, ce serait le téléphone ; prendre son téléphone, appeler, donner de la voix, donner quelque chose de soi, de chaud.
Et puis, boum, badaboum, cette première belle résolution a volé en éclat en milieu de nuit de la Saint-Sylvestre, une sorte de force obscure a fini par nous vaincre, et vlan ! La solution de facilité, le truc le plus impersonnel qui soit, le langage télégraphié, froid, avec une typo toute caca, envoyez, c’est pesé, 200 millions de SMS au total rien que pour la France, naze, trop con, c’est pas ça qu’on voulait, enfin moi quoi, je ne voulais pas commencer l’année ainsi, par l’envoi de textos à la noix.

C’est terrible, le premier jour de l’année.
C’est le jour de l’em-merdement.
On se rassure en se disant, que c’était déjà comme ça le 1er de l’an dernier, de tous les ans derniers, que donc, c’est pas grave, faut se faire une raison, que l’année, elle commence le 2 janvier, en fait.
Voilà ce qu’on se dit : que le 2 janvier, t’arres ta gueule à la récré, on va tout faire péter, ça va être le feu sacré, et puis …

.. Et puis, c’est le 2 janvier, et … non plus !
… Du coup, effrayé, l’on se rend compte que c’est seulement l’année qui a changé.
Le reste, c’est tout pareil.
Ca n’a pas bougé d’un iota.

Mais vous savez quoi ?
C’est pas grave parce que demain
…. PUTAIN demain, c’est le 3, les copains !
Le 3 janvier !!!!
C’est ENOOoooOOrme un 3 janvier !
Le 3 janvier, t’arres ta gueule à la récré, on va tout faire péter, ça va être le feu sacré … Enfin, le 3, ou …

…. Ou le 4.

Et si c’est pas le 4, ce sera le 5, le 6, le 7 ou le 8.

Ou le 9, le 10, le 11, ou le 12 ….

…. Ad Lib

Publicités

Un commentaire sur “Jour De L’Emmerdement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s