Chevènement Ment

Qu’importe qu’il ne soit pas joli-joli le titre de ce billet, ce qui compte, c’est que ce soit vrai.
Et la vérité, c’est que Chevènement Ment.
Et pis, c’est faux de dire qu’il n’est pas joli-joli ce titre, car si tu le répètes plusieurs fois et super vite, tu finiras par obtenir :
"J’veux être maman !"
Mais accouchons.
Pourquoi ce titre ?
Eh bien à cause de hier après-midi.
Je m’explique.
Arrivant au terme de cette année, voici venu le temps des rediffusions radio.
Et donc de "Mêle-Toi De L’Info" ce lundi entre quatorze et dix-sept heures.

Quoi ? Vous faites des "rediffs" ? Mais quel intérêt ? Pour quoi faire ? – Faire des grands gestes comme Serge Moati en formulant ces interrogations …

Ben l’intérêt c’est de se rendre compte à quel point c’est fou comme les hommes changent en l’espace de deux petits mois.
Et donc Jean-Pierre Chevènement.
Ainsi, le 23 octobre dernier, je citais le quotidien Aujourd’hui En France qui rapportait des propos tenus par le Président du MRC.
Propos qui étaient les suivants :


"Si je ne peux pas me présenter, je voterai Bayrou."


Ré-entendre cette phrase, aujourd’hui, c’est quand même un grand moment de bonheur ..
Comment peut-on, fin octobre, confier qu’on votera Bayrou, et quelques semaines plus tard, tomber dans les bras et le tailleur blanc de Ségolène Royal après s’être, entretemps, déclaré officiellement et pompeusement – la France fout le camp ! Je pense que ma voix est nécessaire ! – oui, s’être déclaré avec une ridicule grandiloquence, candidat à la Présidence de la République ?
D’où le titre de ce billet : Chevènement Ment.
En attendant, c’est à cause de gens comme ce Chevènement,  ce pathétique sauvageon de Belfort, que nous finissons par être dégouté de la politique, que nous finissons par nous convaincre que tous ces beaux discours, toutes ces belles promesses, ce ne sont vraiment que des … calembredaines !

Le cocu de l’histoire, à part nous tous, c’est encore une fois ce pauvre François Bayrou.
Souvenez-vous, à la Grande Motte, lors des Universités d’été de l’UDF, il avait étonné son monde, en conviant l’ushuiaiesque Nicolas Hulot, le socialiste Michel Rocard et l’UMP, Michel Barnier.
Le but était de montrer qu’il pouvait rassembler au delà des clivages.
Il avait même promis à Nicolas Hulot que si lui, Bayrou, il était élu, il y aurait dans son gouvernement un vice-premier Ministre de l’Environnement.
Ce fut le premier à lancer cette idée (reprise – entre autre – par Laurent Fabius ..)
Or aujourd’hui, Hulot passe de Ségolène à Nicolas et vice et versa (faut dire que depuis La Grande Motte, Bayrou a mis le feu à TF1 et que Hulot y bosse ..) Rocard a choisi le mendésiste Pierre Larrouturou et Michel Barbier appelle à voter Nicolas Sarkozy.
François, tu sais quoi ?
Il y a des gifles qui se perdent …

Pour le plaisir, l’annonce de la candidature de Chevènement-Ment le 6 novembre dernier au JT de TF1 … Avec le recul, c’est un document d’une drôlerie sans nom. A consommer sans modération …

 
Publicités

Un commentaire sur “Chevènement Ment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s